lundi 1 mai 2017

Printemps 2017 #1


Aujourd'hui, je vous présente un ensemble qui vient combler quelques lacunes dans ma garde-robe: une jupe noire, une blouse blanche non transparente et un gros châle d'hiver bien lumineux. 

Blouse: 
D'après le chemisier Edith (République du Chiffon) 
Viscose crêpée de chez Toto, Dentelle du Puy

J'ai testé ce patron de chemisier le mois dernier. Ma toile portable n'est pas vraiment validée à cause d'un choix de tissu un peu foireux, mais j'y ai tout de suite vu le potentiel d'un chemisier très versatile; mais aussi d'une blouse car je peux l'enfiler sans déboutonner! 

Du coup, lorsque j'ai voulu coudre cette version en viscose blanche, je l'ai rapidement transformé en blouse car mon combo patron-tissu-boutons n'allait pas. 
J'ai utilisé une dentelle du Puy faite main que ma maman m'a gentiment ramené l'année dernière. Comme j'avais du mal à trouvé une couleur qui match avec la dentelle, je l'ai légèrement reblanchi. 


J'ai également doublé le devant afin de ne pas chercher 3 heures la lingerie qui va bien tous les matins. Une petite blouse simple mais efficace et qui met bien en valeur cette jolie dentelle! 




Jupe: 
 Brume (Deer and Doe)
 
Je ne vais pas m'attarder sur ce patron que j'ai cousu trois fois, mais je voulais vous parler du tissu. Pour cette version, je voulais remplacer ma version en Milano noir qui s'est vite étiolée. Je voulais une maille qui soit supportable en pleine été et assez couvrante en hiver. 
J'ai jeté mon dévolu sur le jersey de Little Fabric dont le patron est cité comme combinaison possible. 
Si vous cherchez LE jersey pour ce patron qui soit nerveux, pas trop fin et d'assez bonne qualité pour tenir un moment; foncez!! 
Cousu dans l'hiver, je l'ai déjà porté/lavé plusieurs fois et il n'a pas bougé d'un poil! Aucune bouloche à l'horizon, encore moins de déformation. 





Enfin, je finis avec un châle-plaid énooorme: 
Lemmy K (Isabelle Kraemer)
4 pelotes de Malabrigo Rios (coloris Aguas) + restes de DK pour le rabattage

Au départ, j'avais acheté cette laine pour faire un pull, mais je me suis vite aperçue que c'était bien trop chamarré. J'ai donc jeté mon dévolu sur ce patron afin d'avoir un gros châle bien épais à porter en hiver, tout en apportant un peu de pep's aux manteaux souvent sombre. 
J'admet que je n'avais absolument pas repéré ce châle dont la photo de Ravelry ne rend pas honneur. C'est surtout la version de Vanessa (Battement de Kershawi) qui m'a motivé; merci les podcasts! ;)

Le patron est très simple et bien écrit. La partie texturée est très abordable et donne un petit twist. 
Par contre ma laine s'est pas mal "lissée" au blocage, je trouvais que le point texturé se voyait davantage pendant le tricot. 

Le patron recommande environ 600m, j'en avais 800m et me suis retrouvé à cours pour le rabattage. Sachant que je suis plutôt du genre à me retrouver avec 150m de rhab', j'ai été assez surprise! 
Heureusement, j'avais des restes de mon gilet portage qui allait parfaitement! :) 
Comme ma laine est de type worsted, je l'ai tricoté en aiguille 5mm, d'où la taille. 
Côté laine, j'ai été surprise d'une telle différence de nuances pour un même bain. Je n'ai pas pris la peine d'alterner les écheveaux mais si je rachète de la Malabrigo pour un gilet ou un pull je pense que ce sera indispensable. 

Bien contente de ce projet que j'ai déjà porté de nombreuses fois depuis Février! 







A bientôt!

vendredi 31 mars 2017

Mes robes doudou


Aujourd'hui, pas de couture de haute voltige...

Les robes basiques en jerseys ne sont pas les sujets les plus passionnants qu'il soit, mais force est de constaté qu'il s'agit d'une couture simple, rapide, et de projets qui, au final, sont  portés trèèèèès régulièrement. 

Retours d'expérience sur mes 3 robes-pyjamas adorées. 


Robe Plantain: 
(Deer & Doe)
jersey 100% coton France Duval-Stalla

Ma première version étant l'une de mes robes estivales préférés , j'avais très envie de réitérer en version automne-hiver-printemps. 
Je n'ai rien à dire sur le patron qui a été blogué un milliard de fois, mais j'avais envie de vous parler du jersey utilisé pour ce projet. J'ai cousu cette robe en Mars dernier dans un jersey 100% coton France Duval (coloris gris orage). 
C'est un jersey très agréable à porter, assez nerveux, ce qui donne une belle tenue à la robe. Attention toutefois à l'encolure car il ne se détend pas beaucoup, ce qui rend cette étape un peu compliquée. On peut voir sur ma version que la bande d'encolure gondole d'ailleurs. 




Un an plus tard, je l'aime toujours autant, et le jersey n'a pas bougé d'un pouce alors que je la porte très souvent. 
Petit bonus: il ne colle pas voir très peu aux collants! ;) 
Petit malus: il nécessite un léger coup de fer après séchage.  



Robe Briac: 
(Coudre le Stretch, Marie Poisson)
Jersey GONO en viscose de poids moyen (Chez cousette)

Lorsque j'ai acheté le livre, j'ai de suite flashé sur l'encolure carrée. 
Ici, je l'ai décliné en version robe, manches longues, dans un jersey viscose de poids moyen. Il s'agit d'un jersey vert bouteille chiné trèèèès doux acheté sur Cousette.
Il est d'une belle qualité car il ne s'est absolument pas déformé ou détendu lors de la couture. 
Bon par contre je ne miserai pas trop sur l'absence de bouloches à long terme; mais on ne peut pas tout avoir. 
Petit bonus: pas besoin de le repasser et ne colle pas aux collants. 





Robe Grace:
(La maison Victor)
Jersey polyester (Boutique Aux belles étoffes, Rue de la Saunerie, Montpellier)

Alors celle-ci est un peu à part, puisqu'il ne s'agit d'un patron pour jersey à proprement parlé. 
J'aime beaucoup les découpes surpiqués et les petites poches de ce modèle. Par contre j'avais un peu peur de la coupe droite. Comme le modèle est présenté en néoprène et que le fit semblait ok sur les photos, je me suis lancée.... Eh ben elle s'est un peu fait mériter! 
Je l'ai reprise de presque partout! 
Heureusement que mon tissu était extensible, ceci m'a permis de l'ajuster plus facilement.
En fait la coupe est vraiment très droite, ce qui donnait sur moi un effet sac horrible et cela pochait énormément au dos; c'était très laid. Le jupon ne commence pas à la vraie taille mais à la taille basse; détail qui a son importance pour l'ajustement...
De mémoire, j'ai repris au milieu dos de 8 cm à la couture buste/jupe puis 4 cm au milieu du dos, pareil vers le jupon. J'ai également repris de 2cm de chaque côté à la couture buste/jupe... 
ça en fait de la matière à enlever!
J'ai quand même réussi à obtenir ce que j'avais en tête.
Si le patron vous tente toujours après tant d'éloges, faites une toile!



 
 
Le tissu est un jersey polyester épais  comme un milano, mais avec plus de tenue, moins fluide. Je l'ai trouvé dans une nouvelle boutique de Montpellier qui vend des beaux tissus hauts de gamme (lainage de folie, tissus Malhia Kent toussa toussa). A titre indicatif il me semble l'avoir payé autour de 22€/m. D'ailleurs cette boutique propose depuis peu des patrons indépendants, la seule sur Montpellier!! 
petit bonus : le tissu se coud tout seul et se repasse très bien! 
petit malus: il nécessite un repassage (plus que le petit pouf-pouf que je viens de faire pour vous la présenter!)




J'espère que cette review vous plaira et sera utile!

A bientôt!



mercredi 15 mars 2017

Trench Luzerne




J'ai eu le plaisir de tester Luzerne, LA pièce de la nouvelle collection Deer & Doe. 

Remplaçant de la veste Pavot, il fallait envoyer du lourd car j'adore ce patron! Une veste mi-saison intemporelle, ni trench, ni parka, j'en ai deux à mon actif et je les porte très souvent à la mi-saison.

Ma version de Luzerne est plus automnale que printannière, puisque je l'ai cousu dans un fin lainage polyester façon prince de Galles gris/taupe, avec un liséré orange. Le tissu a donc plus de tombé et de fluidité qu'une gabardine. Par contre je n'ai pas poussé le vice jusqu'à faire des raccords. Vu les empiècements, c'était assez délicat avec mon motif.




L'absence de doublure ne me dérange pas car j'aime les vestes légères (La stratégie des couches d'oignons est légion par ici). Le patron prévoit une ganse sur toutes les coutures avec un biais, ce qui permet de bien s'amuser!

Coté fit, j'ai fait mes ajustements habituels avec cette marque: allongement du buste de 2cm et allongement des manches de 3cm ( elles ont été rallongées dans la version finale). 
On peut voir sur les photos que le plis et l'ourlet sur le panneau devant ne tombe pas comme il faut. Il s'agit d'un problème d'entoilage de la parmenture; ce détail a été modifié dans la version finale. 




Entre le nombre de pièces, les boutonnières passepoilées et les coutures gansées, c'est clair qu'il s'agit d'un beau et gros morceau. Pour autant j'ai pris beaucoup de plaisir à le coudre -même avec le manège des changements de canette pour le biais!-. 

En grande fan de Pavot, j'ai aimé retrouvé plusieurs codes propre à cette veste: la veste non doublée, la forme évasée sans pour autant qu'il y ai énormément d'ampleur (à la différence des Trenchs très amples et fluides proposés par Orageuse et Named patterns par exemple).
J'aime bien le côté british 221B Baker Street que je lui ai donné aussi :D



Fournitures:

Trench Luzerne ( coupé en 38-40-42)
3,5m de lainage (Toto)
10m de biais coton orange (Toto)
10 Boutons en bois foncé (Mercerie Avant-Après)



A bientôt!



mercredi 22 février 2017

Coup de neuf laineux


Dans ma corbeille à laine, il y a souvent une couleur que je n'arrive pas à utiliser, des restes de laine dont je ne sait quoi faire... je pense que toute tricoteuse sait de quoi je parle! 

Plutôt que de revendre ou troquer ces pelotes, j'ai préféré leur donner un coup de neuf en les teignant. Retour en image sur mes marmites du weekend dernier: 


Les laines:

West Yorkshire Spinners DK
 J'avais ces écheveaux de BFL de cette marque, mes énoooormes restes de feu mon pull Owls. J'adore le BFL, j'aime beaucoup ce marron naturel, mais cette nuance ne me va pas vraiment en accessoire. 
Cette laine est idéale pour la teinture car elle n'a aucun traitement. 




Artesano Sock
Dans un tout autre registre, j'avais acheté il y a quelques années cet écheveau car j'adorai ce rouge. J'avais commencé un col, mais les 20% de nylon ont été rédhibitoire: ça gratte trop! Pas moyen de trouver un projet qui me plaise avec une autre couleur, du coup j'ai voulu m'amuser à le mettre dans la marmite pour voir ce qu'une pelote bien serrée donnerai. 

Les teintures: 
J'ai acheté des petits sachets Dylon (environ 5-6€) qui permettent de teindre à la main. Ces sachets peuvent teindre jusqu'à 250gr. 
 Pour ma part, j'ai décidé de teindre 200gr en noir (un écheveau DK et l'écheveau fingering) et 150gr en bordeaux (un écheveau et demi de DK)


Mon matériel: 
J'ai ressorti mes marmites acheté pour les tambouilles-teintures estivales de bucheronnes: deux marmites acheté d'occasion à Emmaüs dont une avec couvercle et une espèce de marmite à couscous (avec la passoire , très pratique pour faire refroidir et égoutter les laines après teinture), des cuillères en bois et des gants qui ont connu la guerre. 



J'ai un peu adapté les instructions (ICI)   pour éviter les chocs de température. 
- Comme indiqué, j'ai dilué la poudre dans l'eau chaude (j'ai respecté les proportions)
- J'ai mis mes écheveaux dans la marmite, j'ai recouvert d'eau, puis j'ai fait monté doucement la température en prenant soin de ne pas atteindre l'ébullition bien sûr. 
Une fois que c'était chaud-tiède, j'ai ajouté ma poudre diluée et j'ai remué régulièrement pendant 20 minutes. 
- J'ai ensuite sorti ma laine et laissé refroidir à l'air libre. Une fois à température ambiante, j'ai rincé mes écheveaux à l'eau (pas trop froide). Pour la pelote, je l'ai rincé tel quel. 
- j'ai bricolé un étendoir entre deux chaises avec une bâche en-dessous. 
- Une fois la pelote froide, je l'ai mise en écheveau pour qu'elle sèche définitivement. 



Résultats: 

Voilà donc mes nouveaux écheveaux tout beaux! 

Je vois déjà de jolis bonnets pour ma DK; peut-être que je garderai le bordeaux pour le châle Ramble, bref ces nouveaux coloris m'inspirent beaucoup plus!
Pour la sock, j'ai un joli gradient noir et rouge avec de jolis speckled (proportion 1/3 de noir pour 2/3 de rouge). Je l'ai baptisé Jeanne Mas :D 
J'avoue que je ne suis pas plus avancé sur celui-ci; il n'est pas exclu qu'elle ne repasse pas à la marmite à l'occasion . 






Voilà! J'espère que cela vous aura inspiré des idées tambouilles!

samedi 18 février 2017

Lupin meeting Granito



Aujourd'hui je vous présente un projet cousu en Novembre et un pull tout juste tombé des aiguilles. Je m'excuse d'avance pour les photos bof, une lumière d'hiver et nuageuse était au rendez-vous.

Lupin (Deer and Doe)

Commençons d'abord par cette veste qui est le fruit de grands questionnements métaphysiques -rien que ça-. Parmi mes coupons-trésors, j'ai plusieurs lainages de costume dont ce très beau gris à carreaux quasiment ton sur ton, où l'on peut deviner quelques rayures rouges foncés. C'est beau, c'est doux, c'est souple... Bref un vrai bijoux pour lequel je voulais une veste qui change de ma zone de confort. Lupin ne m'avait pas du tout tapé dans l’œil à sa sortie, mais lorsque j'ai fais mes recherches pour  ce lainage, je me suis souvenue que plusieurs couturières avait utilisé ce type de tissu.
J'avais beaucoup aimé l'idée car l'aspect très chic du tissu est contrebalancé par le style plutôt rock-décontracté du perfecto.




Me voilà donc parti dans Lupin, patron où je n'ai pas grand chose à dire car tout s'est déroulé sans encombre.Seul bémol, j'ai raté mes poches passepoilées alors que j'avais fait un test préalable et que c'est loin d'être mes premières... 
 J'ai préféré finir les poignets à la main car ils ne passaient pas dans le bras de ma machine.



 

Rien à dire de plus; je l'ai porté quelque fois avant qu'il ne fasse trop froid et je commence tout juste à le ressortir lors des redoux. Je ne suis pas encore totalement habitué à cette coupe, mais il n'en reste pas moins très versatile. 


 


Fournitures:
Patron Lupin (taille 38)
1,5m de flanelle de laine
Chute de Viscose pour la doublure
2 boutons 



Granito (Joji Locatelli)

Ce projet, c'est le tricot pansement après le gros gilet du chéri. Il fallait bien des kilomètres de jersey en aiguilles 3,5 après les kilomètres de torsades et de cotes des derniers mois! :D 

J'ai eu le déclic pour ce patron en voyant sur Instagram la version de Coralie (alias Cocotte knits) . 
Comme souvent chez moi, tout part de la laine. J'avais ce joli rouge chiné (et non bordeaux comme c'est écrit sur le site) en Alpaca Drops dont je peinais à trouver un projet. Comme il n'est pas bordeaux, il va avec moins de vêtement que prévu. En plus de cela, l'aspect chiné et pelucheux limite considérablement les motifs.J'avais mis de côté ces pelotes jusqu'à fin Décembre, quand l'envie irrépressible d'un petit pull simple se fit sentir. Granito était parfait: beaucoup de jersey, mais quelques détails qui rythment le tricot. 


J'ai suivi le patron à la lettre, sauf pour les manches: j'avais peur qu'elles soient trop serrées, j'ai donc supprimer la première diminution, et je rallongé en longueur. 
Cette laine reste assez "raide" lors du tricot. Elle gagne énormément en drapé (sans pour autant se détendre trop) lors du blocage. 
On peut voir que mon encolure est assez resserrée; cela vient de mon rabattage trop serré et non pas du modèle. Autre détail pour celles qui se posent des questions sur la longueur: j'ai suivi à la lettre les dimensions pour et mon rang de rabattage arrive pile sur ma ligne de hanche sans avoir trop tiré dessus au blocage. 


Fournitures: 
Modèle Granito de Joji Locatelli (taille S pour un buste de 88cm)
5,3 pelotes de Drops Alpaca coloris 3650m
Aiguilles 3 et 3,5mm



 A bientôt!



mercredi 8 février 2017

Le gilet de l'homme


L'année dernière, j'ai eu la folle idée de proposer un gilet tricoté au chéri. 

"comme ça tu pourras acheter de la laine sans culpabiliser" qu'il disait... -il est mignon hein :p -

J'ai donc ouvert religieusement Ravelry et nous avons passé en revu les modèles; il a choisit celui-ci:

Settler de Martin Storey



Des torsades et du point de blé de partout, des manches en côtes, un montage pièce par pièce et un patron disponible uniquement dans un hors-série papier de Rowan... comment dire...ITCH! 

Bon j'avoue que à l'époque, c'était l'un des seuls modèles canon pour homme (depuis plusieurs patrons super sympa sont sortis ). Finalement, j'ai trouvé le-dit hors-série sur Ebay, puis est venu le choix de la laine... pas si simple car il en fallait 1500m tout de même! 
Nous sommes partis sur la Drops Lima car la couleur qu'il voulait n'était disponible que dans cette qualité. Il s'agit d'un joli bleu marine légèrement sourd.


Finalement, ce n'est pas plus mal que ce soit une laine DK plutôt qu'une Worsted car le patron propose une aisance positive moyenne (6cm) alors que le modèle de présentation semble plutôt ajusté. J'ai donc tricoté la plus petite taille en aiguille 4,5mm pour le corps, puis 3,5 et 4mm pour les côtes et les manches.


Commencé pendant mes vacances d'été et fini à temps pour Noël, j'ai échappé de peu au tricot boulet qui traine des années. En soi, il n'est pas très compliqué, juste long... très long! Les explications sont assez clairs, le diagramme aussi.La seule incompréhension que je n'ai jamais élucidé est une abbréviation pour les diminutions des emmanchures. J'ai improvisé et je les trouvais déjà bien assez grandes. Plusieurs tricoteuses ont notés sur Ravelry que la capuche était bien trop petite (l'errata publié sur le site de Rowan ne semble pas résoudre le problème). Du coup j'ai là aussi improvisé en relevant des mailles le long de l'encolure, une fois les épaules montées.
Côté métrage, j'ai tout utilisé, il m'en est fallu de peu que je manque de laine pour finir la capuche et les coutures. 






Inutile de préciser que je suis bien fière du résultat, même s'il est un poil grand. Comme j'avais peur que les emmanchures soient justes, j'ai un peu tirer au blocage; je corrigerai peut-être un peu au prochain lavage. 
La mission est remplie puisqu'il est content du résultat et qu'il le porte continuellement; de toute façon il n'a pas le choix!
Après cette grosse bête, je rêve de kilomètres de jerseys et de point mousse! :D 

Fournitures:
17 pelotes de Drops Lima, coloris 4305
6 boutons


A bientôt!

samedi 7 janvier 2017

Je tricote ma Garde-Robe Capsule 2017


A l'instar de Folie Ordinaire ou By Simone, j'ai moi aussi eu envie de prolonger l'expérience au tricot. 

J'ai quelque peu adapté le concept selon la région où j'habite et mes habitudes de tricot: 
Il est clair que Montpellier n'est pas la région la plus glaciale de France, et si l'on ajoute un lieu de travail surchauffé, je n'ai pas vraiment besoin de projets en laine épaisse. Je suis partie sur des pulls et gilets fins, ainsi que des châles. 
Mon rythme tricot n'étant pas forcément régulier selon les projets ou les envies; je ne veux pas m'imposer de planning que je ne tiendrai pas de toute façon.
Mon autre critère a été de ne sélectionner des projets qu'avec des laines de mon stock. 

Il s'agit donc d'un fil conducteur de plusieurs projets qui me font envie depuis un moment et qui ont été trop longtemps repoussés. 
Ces projets seront peut-être accompagnés d'autres plus modestes à côté, notamment pour souffler lorsqu'il y a des dentelles ou des constructions un peu fastidieuse. 

Ma sélection: 


 Light Trails de Suvi Simola
En fil Caravane des Pelotes vagabondes, coloris Brume Matinale; c'est un fil gris-bleu clair avec beaucoup de soie.

Imogen Wool de Carrie Bostick Hoge
Après mon échec, je voulais vraiment le refaire celui-là. Après plusieurs tergiversation sur la couleur, ce sera finalement la même que le modèle, un beau vert canard trouvé chez Lang. 

Fantoosh! de Kate Davies
Ce châle me fait rêver dés sa sortie! Le mien sera quasiment de la même couleur en Patte de velours. 

Paloma de Sandrince C. 
Ma garde-robe tricotée manque cruellement de couleurs. Après le pull vert canard, place au gilet camel, avec ce joli modèle acheté en kit, coloris Ambre

Juneberry de Jared Flood
Un beau gros châle  en jaune moutarde de Shilasdair, l'une des laines ramenées d'Ecosse!


Gilet bordeau foncé
Eventide Cardigan de Hannah Fettig ou Akoya de Carol Feller
 Pour finir, j'ai en projet un gilet en bordeau trèès foncé et chiné (fil Supersoft de Holst garn) mais comme j'aime ces deux patrons, je n'ai pas réussi à faire mon choix. Pour le moment, je penche plus sur le Eventide.


Et vous? Vous vous lancez dans la garde-robe tricotée!? :)