samedi 27 août 2016

Safran


Ça y est, Deer & Doe a sorti son premier pantalon! 

Comme pour beaucoup de couturières, je suis légèrement fâchée avec le pantalon. J'ai beau avoir tenter l'aventure quatre fois, seulement un a trouvé grâce à mes yeux et m'a accompagné quelques années. Safran avait donc le challenge de me réconcilier avec cette pièce.
Dés que j'ai vu le dessin technique, j'ai adoré le détail des poches passepoilées et surtout la taille haute. Car il y a bien un "détail" qui me fait porter plus souvent des robes et des jupes que des pantalons, c'est bien le pantalon qui tombe dés que l'on se baisse... 


Réalisation: 
J'ai opté pour la version la plus épurée car  je n'ai que des pantalons finitions jean dans ma penderie. 
Je n'ai rencontré aucune difficulté dans la réalisation hormis au niveau des poches passepoilées. Je m'y suis reprise à plusieurs fois pour les caler correctement au niveau de l'angle. 
Je trouve qu'un repère d'assemblage n'aurai pas été de trop à cet endroit. 
Je me demande également s'il ne faudrait pas tendre un peu cette pièce lors de la couture de côté, car mes passepoiles gondolent très légèrement au bout d'une journée porté. Je ne sais pas si cela vient de mon tissu, s'il est possible de thermocoller cette pièce ou pas. 


Là où je suis hyper fière, c'est que j'ai enfin réalisé un zip de pantalon de A à Z, sans défaut, sans tout démonter 15 fois!! J'ai beaucoup apprécié que le livret indique les différents types d'ajustement de pantalons (les différents plis selon s'il faut reprendre la fourche, les côtés etc). Je me rappelle avoir écumer internet un bon moment avant de trouver ces réponses. C'est d'autant plus appréciable que tout soit rassemblé au même endroit que les instructions. 
Pour autant je n'ai eu aucune modification à faire. J'ai suivi le tableau (taille 40-42), j'ai suivi les instructions et tout tombe parfaitement sur moi.

J'ai choisi la longueur 7/8e pour changer de tous mes autres pantalons slim. J'ai hâte de le porter en ville avec des pièces plus habillées et surtout avec mes talons! :)

 
Vous avez vu ce super combo psychédélique !? 

 

  


Safran au quotidien: 
J'ai réalisé ce pantalon quelques jours à peine avant de partir en vacances. 
Quoi de mieux que l'embarquer dans sa valise pour le mettre à l'épreuve!? 
Safran a donc subi: - 5h de trajet voiture,
                                - Une journée au zoo,
                                                - Des promenades et des visites,
                  - Un concert,
                sans compter les nombreux apéros et digressions alimentaires des vacances en Bretagne -et il y en a eux pas mal!! - :p 


            
Je peux donc dire sans hésitation que Safran relève le challenge d'être à la fois seyant et confortable. La ceinture restant légèrement élastique, je n'ai à aucun moment ressenti de compression au ventre. On peut dire aussi que Safran supporte assez bien les petites variations de poids des vacances ><
Ce patron m'a totalement réconcilié avec le pantalon, et il verra surement des petits.
La version à pois de Camille me donne quelques idées! 

Matériel:
1,5m de sergé de coton stretch type peau de pêche , 2% d'élasthane (Au Fuseau, Annecy)
0,40m de batiste de coton imprimé (Au Fuseau, Annecy)
0,5m de thermocollant stretch ( Au Fuseau, Annecy)
1 Bouton en bronze et un zip (Mercerie Passage des bains, Annecy)




A bientôt!

samedi 20 août 2016

Sauvetage


Il y a des tissus pour lesquels le patron est évident. 
Lorsque j'ai commandé ce coupon de Liberty, j'y ai tout de suite vu une Centaurée. 

Comme j'avais déjà fait une première version  combi-short il y a de cela quelques temps, je me suis lancée tête baissée dans ce projet... Bien mal m'en a pris! 

J'ai beau avoir raboté un peu par-ci, un peu par-là, il fallait clairement un SBA; chose qui n'avait pas été nécessaire la première foi... les arcanes des tissus sont parfois impénétrables. 


Bien sûr, on s'en aperçoit lorsque l'on arrive aux dernières finitions... -découd-vite bonjouuuuur-
Comme je n'avais aucune envie de me lancer dans mon premier SBA directement sur mes pièces déjà découpées/décousues, j'ai abandonné l'idée de la centaurée. 

En ré-utilisant la pièce du Dos, il me restait assez de chute pour me rabattre sur un autre patron. 
Il s'agit d'une robe tirée du Burda de Mars 2014, que je venais de tester et dont je n'ai utilisé que les pièces de doublure du buste. J'ai également pu coudre des bretelles  doubles, et j'ai utilisé le biais pour la parmenture du décolleté. 


ouf! Ma robe est sauvée! :) 
 Au passage, j'ai trouvé un basique de robe à bretelle presque parfait! 

Après l'avoir portée plusieurs fois, je vois déjà quelques modifications à apporter: raboter d'1cm les bretelles et peut-être reprendre un peu l'aisance.





Récap: 
Robe ... Burda 03/14 (je noterai la référence du patron en rentrant chez moi, je ne le retrouve pas sur le site de Burda)
Liberty Lady Zadie: 1,5m (chez Cousette)


A bientôt!

 

mercredi 20 juillet 2016

Recyclage

Dans mes grandes résolutions pour cet été, je me suis attelée à un exercice auquel je ne suis pas très à l'aise: le recyclage. Bien que j'adhère totalement au principe du recyclage et du zéro-déchet, j'ai énormément de mal à me motiver à ce type de projet.

Pyjama d'été:
(Top 123 Burda 12/14 et Boxer 132  Burda 11/01)
2m de Liberty Winifred Mold (dont 1,5m monté en Belladone)

Au départ, il y avait une Belladone, largement inspirée de celle de Nessie dans son joli Liberty. Malheureusement pour moi, le motif de mon tissu était un peu trop régulier et je suis tombée dans l'effet tapisserie... Bien sur, on s'en rend compte lorsque l'on est venu à bout de toutes les coutures anglaises avec passepoils, sans quoi ce serait moins fun! 
Pour sauver ce magnifique liberty, j'ai réussi à caser un pyjama court d'après deux patrons Burda; ouf!



Top à bretelles:
(Top 123 Burda 12/14)
Cette fois-ci, il ne s'agit pas d'un sauvetage mais d'un recyclage. Je m'étais un peu lassé de ma robe Réglisse mais j'aimais trop ce tissu rayé pour m'en séparer. 
J'ai donc ressorti le même top à bretelle que mon pyjama et voilà! 
J'ai même pu réutiliser le raccord de mon buste et la finition d'ourlet du jupon; joie! 
Comme mon tissu chaine/trame est légèrement élastique, je n'ai rien modifié et il tombe parfaitement. Si vous voulez tester ce caraco de pyjama en top de tous les jours, je vous conseille quand même de faire une toile pour vérifier le tombé du décolleté. 


 



 Top Charleston: 
(Top 125 Burda 12/11)
 Dernier recyclage: récupérer ce beau tissu art nouveau de ma robe Anouk. 
Ce patron est très beau, mais le décolleté est difficile à assumer.  
Comme le jupon est assez ample, je n'ai pas eu de mal à caser toutes mes pièces, d'autant que ce soit est un très petit mangeur. Là aussi, j'ai pu réutiliser l'ourlet du jupon avec la dentelle. 





A bientôt!


mardi 19 juillet 2016

Caliente


Un petit ensemble estival enfin immortalisé! 
 
 

Top en soie
(Top 135, Burda 02/13)
Métrage: 1 mètre
Voici une petite blouse à manche courte dans une soie gaufrée. 
Ce tissu est tellement beau que j'ai opté pour un patron ultra-basique tirée d'un Burda.
J'y ai ajouté une goutte dans le dos, fermée par un petit bouton. 
L'encolure et la goutte sont terminées par un biais maison.

Je l'ai déjà porté une bonne dizaine de fois et je peux dire que le patron est bien taillé. Par contre le bas est assez mal pensé: il est très long ( j'ai ratiboisé bien 10cm  pour qu'il arrive avant les hanches) mais pour autant il ne s'évase pas beaucoup! Les fentes prévues dans le patron ne sont -à mon sens- pas suffisante...  Voyons le bon côté des choses: cet inconvénient fait qu'il peut s'auto-blouser tout seul à la taille, et il ne fait pas trop de plis lorsqu'on le rentre dans un pantalon. Les manches sont un peu juste, mais je crois que c'est surtout de ma faute: par manque de métrage j'ai coupé les manches dans le mauvais sens, ce qui annule toute l'élasticité du droit fil.
Malgré cela je l'aime bien d'autant qu'il s'accord avec à peu près tout; mission réussie!





Short Gilbert
(République du Chiffon)
1,5m de toile de soie

Si on m'avait dit il y a deux ans que je coudrai un short d'été...
Cela fait quelques temps que l'idée fait son chemin et j'ai enfin sauté le pas.
Je ne regrette pas car cette pièce est devenue un indispensable de ma garde-robe estivale!
J'ai choisi ce patron car il donne un petit côté classe à cette pièce souvent très décontractée. Je n'ai rien touché au patron initial hormis la longueur -ah bon?- que j'ai pris un moment à définir. 
Je voulais qu'il soit court, mais tout de même assez long pour être mettable au travail.

Je ne connaissais pas ce tissu, la toile de soie, et j'adore! 
Il a un aspect lin, c'est fluide, avec un peu de tenue et ça se froisse beaucoup moins que le lin. Je le porte deux à trois jours avant qu'il ne soit vraiment trop froissé. 
J'ai trouvé cette merveille à Toto (eh oui!) dans le rayon des soie, agrafée de son étiquette mal barrée "YSL"... hinhin....Bref du coup j'en ai racheté 1,5m au cas où... genre un chemisier!?








mardi 5 juillet 2016

Léopoldine


Aujourd'hui, je vous présente une petite robe qui est -bizarrement- assez rare sur la blogosphère couture. Il s'agit de Léopoldine, l'un des premiers patrons édité par Anne Durieu d'après sa collection de Prêt à porter. 




Il s'agit d'une robe ajustée avec de beaux plis religieuses sur le buste, un col bateau, un dos échancré et un jupon à plis creux sur le devant; rien que ça! 

Un beau morceau donc, que j'ai pris beaucoup de plaisir à coudre. 
J'ai d'abord commencé par faire une toile du buste d'après les pièces de doublure. Tout tombait parfaitement, mais les pinces étaient assez... atypiques. 
Après avoir demandé à la créatrice: c'est normal, ce sont des petites pinces courtes et horizontales (style pince Chanel) pour mettre en forme le buste tout en étant caché dans l'un des plis religieuse. 



Vous l'aurez compris, le plus long est le report et la confection des plis religieuses, puis le raccord des plis des devants et dos. Il y a d'ailleurs un petit décalage au dos, et j'avoue avoir pas mal bougé mes pièces devant et dos pour tout raccorder au mieux, mais rien à faire. J'ai toujours un mini décalage par-ci par-là, je ne sais pas si j'ai fais des erreurs sur les plis, mais je pense pouvoir vivre avec. 
Une fois cette étape passée, le reste va assez vite. 
La seule modification que j'ai faite est de ne pas avoir mis de doublure au buste car je voulais qu'elle reste légère pour l'été. J'ai donc posé un biais de parmenture à la place. 

 

 

Si vous observez bien, les pans de la jupe ne tombent pas sur les côtés. Vous ne pouvez donc pas modifier l'emplacement de la fermeture invisible comme je pensais faire au départ.
Le seul bémol que je trouve à ce patron est que les marges de couture ne sont pas comprises :(

Coté tissu, j'ai dégainé l'un de mes coupons les plus précieux: mon Chambray Burgundy des Trouvailles d'Amandine offert à Nöel. Rien à dire sur le tissu, c'est une pure merveille à coudre et à porter. Le laize très généreux m'a permis d'optimiser à fond mon coupon. 


Je suis très contente de ce projet pour plusieurs raisons: 
- Outre le fait que je puisse enfin porter mon merveilleux tissu bordeaux, la robe est confortable et seyante. Elle a déjà été portée deux jours et une longue soirée; résultat, la coupe tient parfaitement en place!
- Je l'ai lors d'un colloque avec la "merveilleuse" chaleur moite arlésienne et je peux dire que le tissu est très agréable et reste assez frais pour du coton. 
- Comme la coupe n'a pas beaucoup d'ampleur, il ne se froisse pas beaucoup. 

Je pense avoir tout dit, c'est un très beau modèle qui mériterait d'être plus largement cousu et porté! 


   


Fournitures: 



dimanche 19 juin 2016

Melilot



Moi aussi j'ai craqué pour l'un des derniers patrons Deer & Doe... 
Mais dés ma première version j'ai voulu transgresser les règles! 


J'avais en tête ce merveilleux tissu lin/viscose aperçu Chez Cousette qui semblait avoir un tombé magnifique, mais légèrement épais (197gr/m² tout de même). Après avoir demandé conseil à l'équipe D&D, j'ai adapté certains détails: 
 - Pas de coutures anglaises,
- Pas de pattes capucins (bien que je la porterai tout le temps les manches retroussées, j'ai tenu à faire de vrais bracelets de manche pour m'entraîner),
- uniquement le col mao (par préférence),
- et je n'ai pas pu me résoudre à ne pas mettre les poches plaquées! :p 


 

Malgré quelques détails bof bof aux poches, aux bracelets et fentes de manche à cause de l'épaisseur, je suis super contente de mon choix de tissu! 
Le tombé compense largement l'épaisseur et j'aime le style saharienne qu'il lui donne. 

Cette chemise a été cousu début Mai et portée plusieurs fois depuis. 
En plus d'être seyante, elle est très confortable! 
Bien que je ne sois pas ultra fan des bas liquettes, là il ne me gêne pas du tout et je ne le trouve pas disproportionné. 

Tout ça pour dire que je suis totalement convaincue par ce patron et que plusieurs verront le jour! ;) 







Matériel: 
Petits boutons en plastique noir (Mercerie Rue des étuves, Montpellier). 

mercredi 1 juin 2016

Vous avez dit hors saison?


Aujourd'hui, je vais vous parler de deux projets cousu fin Avril. 
Je pensais que lorsque je publierai ces deux projets, ils seraient devenus hors-saison, mais il semble que la météo en ait décidé autrement!

Tout d'abord, voici mon premier essai de Carme (Pauline Alice), simplifié à son maximum selon les détails fournis par Pauline pour sa version Saharienne. 
Je ne vais pas revenir sur le patron car il a déjà été longuement éprouvé, et je n'ai rien modifié d'autre. 


Par contre j'ai eu un surplus de tissu à l'encolure au dos, du coup j'ai deux plis qui se forme en oblique; je ne sais pas trop où j'ai pu faire d'erreur. 

Côté finition, j'ai fait des coutures anglaises et j'ai dégainé mes petits boutons anciens en nacre. 
Elle est assez seyante, je pense la ré-utiliser rapidement comme base de blouse.
Par contre si je refais les attache-manches, je les baisserai un peu pour que les manches rabattues arrivent vraiment à une longueur 3/4 plutôt qu'aux coudes.

 

---

Je me suis également cousu une Pavot qui me traine dans la tête depuis un moment. 
Je voulais une veste mi-saison claire, qui ne soit pas un trench (trop sophistiqué) ni  une parka (trop décontracté). 
J'ai de suite pensé à Pavot. 
J'y ai ajouté une capuche tirée d'un Burda.

EDIT: Après plusieurs demandes, j'ai retrouvé le burda en question:

Parka 119, Burda Septembre 2014
Côté finition, j'ai utilisé un biais contrastant marron, et j'ai fait des couture rabattues de chaque côté pour la capuche, afin d'avoir un rendu bien propre. 
Je voulais absolument des boutons en bois, je ne pensais pas trouver mon bonheur aux puces du coin pour quelques centimes d'euros! :) 

Je suis très contente du résultat et elle correspond parfaitement à ce que j'avais en tête. 

J'ai porté ces deux pièces pas plus tard qu'en début de semaine, pour dire qu'elles ne sont pas du tout hors saison! :) 






 




Blouse Carme: 
1,5m de Batiste Bye Bye Birdie Atelier Brunette
Boutons anciens en nacre

Veste Pavot: 
2,5m de Gabardine écrue (Chez Cousette)
Biais marron
Boutons anciens en bois