mardi 16 janvier 2018

Hiver 2018



Aujourd'hui je vous présente une tenue complète composé d'un pantalon, d'un pull et d'un manteau;
 pas de doute, l'hiver est bien là!


Le pantalon:

Comme beaucoup, je suis partie en quête du jean parfait pour réaliser un safran de Deer and Doe. Après avoir écumé de nombreux site et tâter des échantillons, j'ai porté mon choix sur ce jean brut de Tissus.net. Sachez que vous pouvez demander des échantillons gratuits selon la valeurs de votre commande. Si -comme moi- vous ne souhaitez commander que des échantillons, vous payez un peu moins de 1€ par échantillon. L'achat des échantillons vous sont reversé sous forme d'avoir à la réception (attention toutefois à bien vérifier la date de validité de l'avoir, elle peut être assez courte -1 semaine pour ma part).



Le tissu est fin sans être mou, élastique comme il faut (entre 20 et 25%). La couleur est fidèle à la photo du dessus: un vrai jean brut foncé.
Du point de vue de la réalisation, j'ai opté pour une version très sobre afin de l'intégrer facilement avec le reste de mes vêtements. L'unique fantaisie est l'utilisation d'une chute de liberty pour les poches. J'ai choisi de ne pas thermocoller la ceinture pour augmenter encore le confort. De fait elle ne se tient pas très bien, mais comme cette partie est toujours cachée sous un t shirt ça ne me dérange absolument pas.


J'émets quelques réserves sur la durabilité de cette pièce à cause du tissu. En effet, des mini-bouloches commencent à apparaître sur les devants et dos des cuisses après 4-5 lavages. Comme je n'en ai pas un usage intensif cela devrait aller, mais si vous souhaiter tester cette référence, vousvoilà averties!

Le pull:

Dés sa sortie, j'ai eu un gros coup de coeur pour le pull Little twigs de Mandarine's. Pour le tricoter, j'ai commandé l'un des derniers coloris de De Rerum Natura, le coloris Dune. Il s'agit d'un beige rosé très délicat, quasiment uni (on décèle quelques nuances plus claires).
J'avais un échantillon beaucoup plus grand, ce qui est assez rare dans ma pratique du tricot. J'ai contacté la designer qui m'a aidé à recalculer le nombre de mailles que je devrais monter pour le corps. J'en ai ensuite déduit le nombre adéquat pour le montage des manches. Celles-ci sont tricotées plus ajustées et plus longues que le modèle.
Je vous renvois à ma page Ravelry pour les chiffres précis.



J'aime beaucoup la coupe droite et relativement courte qui donne un côté assez moderne. Et je ne parle même pas de ce motif "flêche" complètement addictif! Le patron est assez clair, malgré une légère imprécision sur les rangs raccourcis, mais si vous n'en êtes pas à votre premier pull cela ne vous posera pas de problème.
J'avais quand même longuement hésité à le faire car il s'agit d'un pull worsted alors que j'habite une région pas bien froide. Finalement je suis heureuse de voir que je le porte assez régulièrement, notamment le weekend, loin du bureau surchauffé. La laine Gilliat garde une bonne respirabilité, très agréable, et ce coloris est vraiment beau.


 

 


Le manteau:

C'est là que les problèmes commencent...
Pas -encore- totalement dégoutée de mon blazer-boulet, je me suis embarquée dans la foulée sur le manteau  censé conclure ma garde-robe capsule.

Sur le papier, il avait tout pour plaire et être rapide d'exécution:
- tissu à chevron pas trop épais avec un beau tombé qui me permettra de jouer avec les épaisseurs de gilets tout au long de la saison,
- un patron qui détient tous mes critères: un col tailleur, des découpes princesse, une coupe presque droite, long.
- un montage assez simple avec peu de pièces.








Dans les fait, tout n'a pas été si idyllique. Je me suis notamment pas mal débattue avec les ourlets de ma doublure qui tiraient toujours de partout. Mais s'il n'y avait eu que cela... petit retours sur mes déboires et tout ce que je reproche à la pièce finie:
- Le joli lainage avait tendance à accrocher le fer, ce qui m'a obligé à coucher toute les coutures avec un intermédiaire
- ni ferme ni mou, le manteau est très beau mais le tissu n'est pas 100% adapté; un peu trop mou peut-être?
- ma doublure en sergé de viscose n'est pas si glissante; les jupes et les manches 3/4 accrochent facilement...
- LE gros soucis c'est l'aisance assez limité, surtout dans le dos. Dés que je fais un mouvement, je sens que ça tire aux coutures princesse du dos, une couture de la doublure a d'ailleurs déjà cédé...
Moi qui pensait avoir cousu le digne remplaçant du Quart dont le tissu rend l'âme...
L'aisance aux manches n'est pas dingue non plus. Là je porte mon gros pull pour les photos, mais dans la "vraie vie" je ne dois pas trop bouger les bras et les épaules si je veux que les coutures ne cèdent pas... autant dire que ce ne sera pas le manteau versatile dont je rêvais! :(



Je suis assez étonnée car Burda a de bons modélistes et n'est pas du genre avare sur l'aisance de ses vestes et manteaux.J'ai coupé la taille correspondant au tableau; ma ligne d'épaule et l'aisance à la taille sont nickels, donc je ne vois pas où je me suis trompée ni comment modifier ce problème car oui; j'aime beaucoup ce patron et si c'est faisable j'aimerai le corriger pour le refaire; appel aux couturières de haute volée!

Il rentre dans la case des couture "meh" : une couture pas vraiment ratée, mais pleins de petits défauts qui rendent la pièce pas très confortable.
Va-t-il passer un second hiver? rien n'est moins sur!


Rappels: 

Le pantalon:
chutes de liberty

Le pull:
Aiguilles 4,5mm et 3,75mm
3,5 pelotes de Gilliat, coloris Dune (De Rerum Natura); soit 800 mètres de fil worsted

Le manteau:
Modèle 104, Burda Décembre 2012
 2,6m de lainage (Coupons saint pierre) en enlevant 10cm de longueur
1,5m de sergé de viscose (Toto)
4 Boutons (Mercerie rue des étuves, Montpellier)






jeudi 4 janvier 2018

Bilan Garde-robe capsule 2017



Bonjour à tous et bienvenue dans cette nouvelle année 2018! 

Voici mon petit bilan de cette année bien remplie et mes envies pour 2018

Bilan couture
Comme beaucoup de couturières, 2017 a été rythmée par la Garde-robe Capsule lancée par Clothilde. Le projet m'a énormément parlé, et sur le papier le bilan est plutôt positif: 10/12 ont été cousus. Le kimono de plage et le combishort ont été rayés de la liste tout simplement car ils ne correspondaient pas à ce que je porte. 

Toutefois, je suis un peu mitigé par ce projet de capsule. Tout d'abord, 12 pièces différentes à coudre, ça ne fonctionne pas chez moi. J'ai besoin de beaucoup plus de blouses ou de robes que le reste par exemple. Ensuite, j'ai été confronté à de gros échecs (le pantalon, la blouse, la chemise) ou des difficultés (le blazer-boulet) très chronophages qui m'ont bien miné ou frustré.

Finalement, les pièces que j'ai le plus porté cette année sont majoritairement celles qui ne faisaient pas partie de la capsule ( Trench Luzerne, Short Châtaigne, mes robes en jersey, Jupe Berlin)








Bilan tricot:

 A contrario, le 2017 a été synonyme de modjo tricot

J'ai finie énormément de pièces (une quinzaine tout confondu) et toute ma garde-robe capsule a été faite. Par contre il n'y a aucun projet d'origine qui aient vu le jour! 
C'est un beau succès car je porte toutes les pièces régulièrement, surtout le Châle Rheinlust, le pull Alocasia et le gilet Paloma.



Clairement, j'ai tricoté beaucoup trop de châle (5 au total), mais pour autant je ne culpabilise pas vraiment car je les porte tous.





 

Unique flop tricot: mon écharpe moutarde d'après le Guernsey wrap qui devait être la grosse écharpe d'hiver... En réalité le fil est assez mou, plus appropriée pour un châle qu'à une écharpe bien épaisse. 



Mes envies pour 2018

Pas vraiment de résolutions donc, mais plutôt des envies de lâcher prise :

- Pas de programme!J'aime réfléchir à mes coutures et leurs cohérences avec le reste de mon dressing mais programmer tout une année de couture n'est vraiment pas ma tasse de thé.J'ai trouvé cela très frustrant par rapport aux découvertes et coups de coeur qui peuvent se révéler plus cohérent que son propre programme.

- Privilégiez mon stock et ma patronthèque bien sur. Pour le moment j'ai surtout envie de faire ou refaire des patrons que j'ai déjà acquis, ainsi que d'écouler un peu mon stock de tissu.

- Mettre l'accent sur les pièces mi-saisons et inter-saisons car ce sont celles que je porte le plus et dont j'ai toujours l'impression de manquer.


Petit tableau d'inspirations tout de même:










Côté tricot:
Pas de "programme" non plus, mais les gilets auront la priorité sur le reste. J'ai déjà 4 associations laine-projet bien définie dans ma tête. Là aussi les pièces légères et mi-saison auront la part belle. 
Hormis le Light Trails, j'aimerai freiner sur les pulls aussi. 


Circlet Shrug de Norah Gaughan
Embruns d'Atelier Emilie





Denise d'Atelier Emilie
  
My dear Watson de NCL Knits


Côté châle (oui parce que je sais que je ne pourrai pas résister!) j'ai privilégié deux modèles unis avec deux laines que j'ai depuis longtemps.

Aokiji de MarGueNée



Pasture de Melody Hoffman



C'est tout pour le moment!
Et vous?! Des résolutions? Des programmes de prévues?  :)

samedi 25 novembre 2017

Automne douillet


Aujourd'hui, je viens vous parler de mes deux Givre et de mon gilet Paloma, trois pièces d'automne-hiver que j'ai adoré coudre et que je porte avec plaisir. 


Lorsque la dernière collection Deer and Doe est sortie, mon coeur a fait boom pour la jupe Azara. Maiiiis j'ai vite vu le potentiel de Givre. J'ai une robe similaire en maille dans ma garde-robe, mais je lui reproche souvent de trop marquer la lingerie.
Ce fut donc un bonheur de voir ce patron "tout près" qui -en plus- préconise un jersey facile à trouver. Ceci est pour moi l'un des points fort de ce patron; notamment par rapport à Zephyr ou Brume qui demande des jersey très spécifiques et difficiles à trouver.

Côté tissu, je ne me suis pas embêter, je voulais de l'uni, je suis donc parti sur le même que le modèle de présentation sur Rascol
Il s'agit du coloris Indigo (ne pas se fier au nom mais à la photo du site qui est assez fidèle) pour la version unie, et de l'anthracite et noir pour l'autre version. 

Ce patron est juste bluffant: 
- il faut compter 2h pour recopier/découper/coudre la dite robe,
- on a l'impression d'être en pyjama,
- alors que le chéri approuve grandement du fait de l'aspect moulant
Que demander de plus!!? 


J'avais justement peur du côté moulant et finalement, c'est juste comme il faut. On peut voir sur les photos que je ne suis pas du tout saucissonnée. D'ailleurs, je ne ressent pas non plus le besoin de sortir la lingerie High tech invisible toussa toussa; gros point fort.

Ce jersey est très agréable à travailler et à porter. Côté métrage, les préconisations sont assez fidèles, il doit me rester à peine 15cm.  

J'ai d'abord tenté la version uni, et comme je la portais très souvent j'ai rapidement cousu la version bicolore.
Il est rare que je couds deux fois le même patron aussi rapidement, mais c'est tellement rapide et tellement seyant... 
C'était ma couture plaisir entre deux prises de tête sur mon Blazer-boulet^^


---

Parlons maintenant de ce beau gilet, bien douillet et aux couleurs de l'automne: 


Il s'agit du patron Paloma de Sandrince C, que j'ai tricoté dans le cadre de la Garde-robe Capsule. 
J'ai eu un gros coup de coeur pour ce gilet dés sa sortie, et j'en ai profité pour tester la fameuse Shetland fine de l'Echappée laine. 
ENORME coup de coeur pour cette laine; Le fil est un peu plus rêche à tricoter que la De Rerum Natura mais une fois bloquer, c'est impressionnant la douceur et surtout le drapée qu'elle gagne.
Je ne parle même pas du chiné de la laine et de toutes ces nuances... un régal!  



Côté patron, rien à dire, tout est limpide. 
J'ai juste modifié quelques points: 
- Comme je voulais un gilet plus ajusté, j'ai tricoté la taille XS au lieu de la S. 
- J'ai fait un peu plus de diminutions aux manches pour qu'elles soient plus ajustées (détails ici)
- et  je n'ai pas fait la série de point mousses aux poignets. 

J'adore le motif et la finition en I-cord, surtout aux poignets. Cela donne quelque chose de très épuré, moderne et surtout ça se tient super bien! 
Moi qui déteste les manches longues et trop larges je suis comblée. 
Un beau basique qui donnera du pep's à ma garde-robe hivernale.  





Récapitulatif: 

Robe Givre (Deer and doe)
Jerseys (coloris Indigo, Anthracite et Noire) de chez Rascol

Gilet Paloma (Sandrince C)
 un peu plus de 5 pelotes de Shetland fine, coloris Ambre (Echappée laine)
Aiguilles 3 et 3,5mm





 A bientôt!

jeudi 5 octobre 2017

Autumn outfit 2017 #1


Je reviens par ici avec un ensemble plus automnale... bien que ce concept soit assez abstrait pour Montpellier ces temps-ci -la tricoteuse que je suis en est bien frustrée ;p 


Parlons d'abord de cette petite blouse, cousu dans le cadre de la Garde-robe Capsule 2017: 
Il s'agit du top Clover de Papercut Pattern. Il se caractérise par des manches raglans et des découpes sur le devant. 

C'est un patron basique qui permet de nombreuses combinaison. Autre point fort, il se monte très rapidement. La seule difficulté étant le raccord des découpes et la pose du biais d'encolure.  
Je n'ai absolument rien changé au patron, hormis les manches que j'ai rallongé, évasé, et fini par des bracelets de manche. 
J'adore les raglans car je trouve cela très confortable, surtout lorsque l'on a un travail où l'on s'agite en permanence! Je trouve les découpes bien pensée pour un seyant poitrine/taille optimal! 

Il s'agit de ma seconde version, la première étant une version manche courte en viscose gaufrée noire, également avec une dentelle sur le devant. Je l'ai porté de nombreuses fois cette été et j'avais envie d'une version pour l'automne-hiver. 


 

Côté fourniture, il s'agit d'une viscose imprimée de chez Toto (collection d'il y a un siècle au moins) et une dentelle ancienne chinée il y a des années aux puces de Saint-Ouen. Je l'ai alignée sur la couture basse de l'empiècement pour souligner la ligne de poitrine. 


Fournitures:
1,5m de viscose
50cm de dentelle

---

L'autre pièce est un gros morceau, puisqu'il s'agit de mon "gros gilet Hiver" pour ma Garde-robe Capsule: Le gilet Greenbriar de Thea Colman. 


 

C'est un gilet top down, avec des manches reprenant la techniques du "contiguous shaping" (un montage qui reprend le principe du raglan en formant une ligne d'épaule et un début d'emmanchure), une jolie bordure sur le devant et surtout un magnifique panneau de dentelle derrière. 

J'ai beaucoup aimé la construction des emmanchures car cela permet d'avoir une jolie ligne d'épaule et un bon maintien du tricot. 

J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce patron car je trouve le motif très original. Elle ne s'est pas bornée à faire un panneau de motif tout droit que l'on répète tout du long et tous les détails du patron (les bordures, les mailles lisières, etc) sont très aboutis. 
 Je n'ai rien changé au patron, mais sachez que la créatrice propose une version boutonnée également. Pour ce qui est cotes, elles sont toutes tricotés dans la même taille d'aiguille que le corps. Dans mon cas ça va, mais si vous tricotez un peu lâche, je recommande de baisser d'une demi taille tout de même.




 


Dans ce projet, mon autre coup de coeur est la laine: La Mongolia 3 de Fonty. C'est doux, c'est léger, le point est très régulier même avant blocage, le filage de la laine permet un grand panel d'utilisation: les points texturés mais aussi les dentelles relativement épurées comme ici. 
La laine ne bouge pas du tout avant et après blocage, mais gagne beaucoup en drapé  (ce qui ne se voyait pas du tout sur l'échantillon).
C'est une laine Sport/DK composée de 85% laine vierge et 15% baby yack, ce qui le confère un petit halo. Mon coloris est un taupe très vibrant et légèrement rosé, qui rend très bien même sur les cachets d'aspirine châtain clair comme moi :D ;) 

Côté métrage, il ne faut pas se fier à mes chiffres, car j'ai encore explosé mon record: 
6 pelotes soit 900 mètres, sur les 1200 annoncés. 
Un phénomène récurrent sur la majorité de mes tricots que je ne m'explique toujours pas; mes échantillons sont souvent identiques, je ne tricote jamais la plus petite taille et pourtant je suis très largement en dessous des métrages préconisés.

Je recommande vivement cette laine, qui existe notamment dans un magnifique vieux rose légèrement chiné, ainsi qu'un bleu nuit magnifique. Cette gamme existe également en Aran (Mongolia 5)

Comme je ne l'ai porté qu'une seule fois pour aller au boulot, je ne peux me prononcer sur la longévité de la laine et le rendu du patron; mais il me tarde! 


 
Greenbriar de Thea Colman -  taille 36"
6 pelotes de Fonty Mongolia 3; coloris n°5
Aiguilles 4mm


A bientôt!