jeudi 20 août 2015

Le cas de la robe d'été


A force de lire une multitude de blogs qui se penchent sur le Wearability project ou sur des collections capsule, j'ai moi aussi ressenti le besoin d'analyser davantage ma garde-robe avant chaque saison.

Les beaux jours s'installant, j'ai donc fait ma bonne élève courant Avril et j'ai analyser ma garde-robe estivale afin de cibler les besoins, les coupes qui fonctionnent et celles qui ont plus d'inconvénients que d'avantages et de conforts.

Premier constat, les inconvénients que je ne voulais plus retrouver dans les futurs projets:
- des vêtements importables sans LE soutien-gorge couleur chair ou sans bretelle qui est bien entendu au fond du bac à linge sale,
- des robes trop ajustés et inconfortables lors des fortes chaleur,
- des vêtements difficile à porter avec mes chaussures et accessoires.

J'ai ensuite dressé une liste des critères que mes projets futurs devraient remplir:
- confortable,
- compatible avec les grosses chaleurs du Sud,
- compatible avec toute ma lingerie,
- compatible avec toutes mes chaussures et ma quincaillerie.

Exit donc les robes longues vaporeuses à fines bretelles et toutes les coupes loose qui ne me vont pas. Exit aussi la robe Belladone trop ajusté.
J'ai gardé ma Bleuet car je l'aimais beaucoup, mais j'ai enlevé les manches ballons car c'était LE détail qui m'empêchait de la porter facilement.

Vous avez déjà pu découvrir deux robes issues de cette réflexion: ma robe plantain en jersey et ma robe portefeuille.  Voici deux projets qui rentrent dans tous ces critères et que je plébiscite tant c'est une coupe versatile et compatible avec absolument tout: La robe chemise.

Comme Camille a déjà tout dit (clic); je rajouterai juste: la robe chemise C'EST LE BIEN!
Voici donc deux patrons testés parmi l'océan de possibilité qu'offre la robe chemise!


Robe Bruyère (Deer&Doe):


Premier projet qui fut l'une de mes robes préférées (avec la plantain) pendant les canicules de Juin-Juillet.
Il s'agit de mon premier essai avec ce patron. Je la voulais intemporelle, elle sera donc en coton satiné kaki agrémentée de boutons en bronze.
Comme intemporelle rime avec solidité, j'ai fait des coutures anglaises partout, sauf aux emmanchures. En effet, j'avais peur que les trois couches + l'embu à gérer ne donnent une couture anglaise moche et approximative. La partie ceinture a été surpiquée.



Côté modifications: j'ai rallongé le buste de 2,5cm et j'ai rallongé la partie liquette pour le transformer en jupon. A refaire je ne mettrai pas de thermocollant sur la patte de boutonnage, car je trouve que ça la cartonne un peu trop par rapport à la finesse de mon tissu. La partie ceinture n'est pas très ajustée. Ce n'est pas gênant dans ce cas car je la porte très souvent avec une petite ceinture, et cela permet de respirer quand il fait chaud.
Cependant je pense que je recouperai une taille en-dessous pour de futurs versions chemise ou robe.

Cette robe est un régal à porter: confortable, légère, un vrai bonheur pendant les canicules, même avec les petites manches. Comme quoi le confort de vient pas que de la quantité de tissu que l'on porte, mais surtout de la coupe et du tissu qui laisse respirer ;) 





Fournitures:
2,7m de coton satiné (Site Web Coupons Saint Pierre)
 Boutons en bronze (Mercerie, Rue des étuves, Montpellier)



Butterick 5920:

Je me rends compte que cela fait deux ans que je possède ce patron. Il m'a bien fallu tout ce temps pour me décider sur la version et le tissu! Comme j'adore ce patron, je voulais une version facile à porter, d'où la petite robe noire.

 
 
J'ai coupé cette robe dans l'un de mes coupons les plus précieux: un coton noir Agnès B. Il s'agit d'un coton magique qui a l'épaisseur et la tenue d'une popeline tout en déployant le tombé fluide d'une viscose, le tout avec des propriétés infroissables. Imaginez une robe qui sort de la machine à laver, vous la posez sur un cintre, et vous n'avez qu'à faire à peine trois coups de fer sur le jupon et le col: le rêve!

 
 
Petit bémol: cette capacité à résister au froissage implique qu'il est plus difficile d'écraser les coutures. Du coup les poches plaquées et les finitions mains sont un peu plus compliquées que d'habitude.
J'ai réussi à rester sobre pour les boutons, mais je n'ai pas résister à mettre un petit biais vichy pour fermer la couture de ceinture et l'ourlet.





Attention si vous réalisez ce modèle: La robe se ferme par 5 boutons car il est prévu une ceinture à la taille. Si vous souhaitez une robe sans ceinture, il faut ajouter un 6e bouton et/ou repositionner les boutonnières.
J'ai préféré rajouter un bouton et modifier très légèrement l'espacement. J'aurai du descendre un peu plus le bouton au niveau de la ceinture car ça baille légèrement. Je pense mettre une petit pression ou un crochet à cet endroit.

Rien à dire de plus hormis que je l'adore! Je pense qu'il s'agit d'une des réalisations dont je suis le plus fière! 



 



Fournitures:
2,7m de coton Agnès B (Tissus, Boulevard du jeu de Paume, Montpellier)
Boutons en plastique (Toto)
Biais vichy (Toto)


Plus qu'une petite robe pour Septembre et il va falloir s'attaquer à l'automne, ma saison préférée! :)  
J'ai déjà une multitude d'idée, mais j'attends la collection Deer&Doe avec impatience avant de me lancer!

jeudi 6 août 2015

Outfit Along 2015

Avec quelques jours de retard sur la deadline, voici ma participation au Outfit Along 2015! 

Animé par Andi Satterlund et Lauren (lladybird), il s'agissait de composer une tenue avec un projet cousu et un tricot. Sur le principe, il était conseillé (mais non obligatoire) de choisir un patron McCall et un gilet d'Andi... pour changer j'ai fait tout l'inverse! :p

Je ne suis pas une suiveuse de KAL ou de sew-along car j'ai toujours milles projets dans ma tête qui me semblent prioritaires. Cependant, je trouvais cela intéressant d'associer non pas une pièce tricoté à la majorité de sa garde robe, mais à la mettre en valeur avec un vêtement précis.


Le gilet:

Il s'agit de l'une de mes designeuses tricot préférées. 
Ses patrons sont élégants, modernes, et mélangent des designs épurés comme d'autres plus fournis. 

Le patron est très bien expliqué et est accessible aux débutantes: Il n'est composé que de jersey et de points mousse sur des kilomètres. Un peu de tricot en rond, un peu de tricot à plat, quelques augmentations/diminutions et voilà! 


Deux points m'ont particulièrement attiré vers ce patron: son design épuré, et ce grand col tout douillet qui donne une jolie ligne de dos. 
Ce que j'aime également, c'est qu'il ressemble -au final- plus à un gilet qu'à un boléro, et ça mes épaules légèrement carrées disent merci! 

L'effet secondaire que je n'avais pas anticipé, c'est qu'un tricot simple et épuré est également monotone. D'ailleurs cet aspect monotone et répétitif m'a déconcentré plusieurs fois, provoquant quelques bourdes pendant mes kilomètres de col en point mousse. J'avoue avoir bien carburé sur la fin car je voulais en finir avec ma point-de-moussite aigüe.
Si ce gilet vous fait envie, je vous conseille donc de le casez pendant vos soirée TV/série pour faire passer la pillule. 


J'ai craqué pour une laine qui me fait baver depuis un moment: la Holst Garn Coast. C'est une laine 2 fils composé moitié laine vierge et moitié coton; parfait pour les beaux jours ou les hivers peu rigoureux -vis ma vie de montpelliéraine frustrée des belles laines bien chaudes inaccessibles-. 
C'est une laine sèche et mat qui se porte sans problème à même la peau. Elle est légèrement douce et a encore gagné en souplesse et douceur suite au blocage. 

Pour ce patron, j'ai tricoté ce fil en double. Comme c'est un fil light fingering, les aiguilles 5mm étaient un peu trop grosse pour obtenir un joli point. J'ai suis donc passé aux aiguilles 4mm en optant pour la taille au-dessus (un 36 pour un 34).

Ce coloris Rosewood me faisait envie depuis un moment, mais je me demandais s'il m'irait au teint. 
Résultat: oh que oui! 
mieux que ça, il se combine parfaitement avec la grande majorité de ma garde robe été ET hiver! :) 


J'adore cette marque de laine et son panel de couleurs toutes plus sublimes les unes que les autres. Les couleurs sont profondes et présentent dans mon cas de subtiles nuances grâce aux mélanges des matières.
Vous aurez compris que je suis absolument conquise et que j'aimerais tester toutes les autres couleurs ainsi que le reste de la gamme! -Père Noël si tu m'entends!-

Fournitures: 
5,5 pelotes de Holst Garn Coast, coloris Rosewood
Aiguilles circulaires 4mm








La robe: 

 Lorsque je suis tombée sur ce coton type chambray bleu-gris chez Toto, j'ai tout de suite voulu le barder de dentelles et de surpiqûres apparentes. 
Le temps de mûrir le projet, il s'est retrouver dans ce Outfit along. 
Je voulais obtenir une robe à l'image du gilet tricoté: intemporel, sobre, avec quelques détails qui font la différence. J'ai donc mis de côté ma dentelle, mais j'ai gardé mon idée de surpiqûres. 


J'ai coupé le patron dans ma taille habituel (un 38-40) en enlevant ces grands panneaux au col. Hormis cela j'ai suivi le patron à la lettre, que ce soit les parmentures ou la longueur de la jupe. 

L'opération devenue systématiques depuis trois quatre mois mais que je ne recense pas forcément dans mes articles: toutes les pièces ont été assemblées avec des coutures anglaises, y compris pour assemble le bustier au jupon. 



Comme je voulais des surpiqûres sur les lignes du dos, j'ai procédé différemment à cet endroit: une fois ma couture passée au fer, j'ai replié de chaque côté les surplus, puis surpiqué. 

 

Je suis ultra fan de ce patron: ces poches, son montage portefeuille, ses emmanchures américaines... 
Il est très bien coupé, et le décolleté ne bouge pas du tout, quelque soit le type de soutien-gorge porté. Je peux la porter avec ma lingerie de tous les  jours, sans recourir à un soutien-gorge sans bretelle, et ça c'est un gros plus. D'ailleurs c'était l'un des critères lorsque j'ai réfléchi à mes projets de robes d'été; mais ceci est une autre histoire ;) . 

Rien à dire de plus, hormis que ce patron va rester dans mon IT Burda et qu'il est possible que j'en réalise une version manche longue à poche passepoilée cet hiver. 
Comme je suis ultra fière de mes finitions et de mes surpiqûres, vous avez le droit à une orgie de photos! 

Fournitures:
2,5m de coton
un petit bouton pression 












A bientôt!

lundi 3 août 2015

Summer outfit #3

Et voici le 3e volet de mes ensembles estivaux! 
J'avoue que ce n'est pas l'ensemble le plus frais, le plus claquant ni le plus sexy de la terre, mais ces deux pièces se révèlent être des incontournables de ma garde-robe. 

Cela fait maintenant un mois que ces pièces ont été cousues, ce qui me permet d'en parler ici avec un peu de recul sur mes finitions et la facilité à les coordonner avec le reste de ma garde-robe. Ce sont des pièces que je porte régulièrement mais séparément. A voir les photos, je crois que j'ai bien fait car l'association des deux n'est pas des plus flatteuses.

Datura version empiècements en triangle de Deer&Doe:
(réalisé en 38)
C'est la seule version que je n'avais pas encore testé -exception de ma robe Datura qui a été portée une fois...-. J'ai choisi une chute de coton/soie noire de mon stock. Il me semblait adapté puisqu'il présente une tenue et une finesse merveilleuse... Sauf qu'il s'est révélé peu coopérant!! 

La pose du biais à l'encolure a failli me rendre chèvre puisque je l'ai décousu et recommencé 
5 FOIIIIS!
Au bout de la seconde fois, je suis partie fouiner et enquêter sur la façon de s'y prendre avec un biais maison tout fin. J'avoue que le fait de le façonner selon son encolure aide énormément à dompter -un peu- la bête. 
C'était sans compter ce tissu qui n'a pas voulu se laisser faire et qui a pris un malin plaisir à me faire des faux plis tout le temps... Imaginez ma douleur avec ce biais à poser impeccablement... 

Du coup même une étape aussi facile que rentrer et surpiquer l'empiècement haut à l'empiècement bas est devenu un vrai calvaire car de petites faux plis venaient se glisser sur mes surpiqûres. 

Côtés finitions: coutures anglaises sur les côtés et pose d'un biais du commerce à l'ourlet. 

Bref, malgré tous ces déboires je l'aime bien :) 
Il se coordonne avec tout, même si j'avoue ne pas pouvoir la porter par grosse chaleur. 




Gilbert de République du Chiffon:
(réalisé en 40-42)

Il s'agit de ma première incursion dans cette marque. J'avoue ne pas être fan de cette ligne, d'une part parce que la plupart des patrons ne correspondent pas à mon style et qu'ils semblent taillés pour des statures petites et menues -c'est tout à fait moi me direz-vous ;) -

Lorsque je suis partie en quête du pantalon d'été idéal et faisable dans un tissu fin sans élasthanne, le Gilbert est rapidement sorti du lot! Je l'ai préféré aux autres pantalons de cette marque car il n'est pas taille basse -je déteste ça-, et il ne coûte que 3,5€.

Histoire de faire les choses biens, je me suis lancée dans une toile. Je me suis rendue compte après la découpe que les marges de couture n'était pas comprises. J'ai donc fait des mini-coutures, et le résultat semblait satisfaisant si l'on ajoutait des marges.
Vu que les patrons sont taillés pour une stature 1m65, j'ai ajouté 5 bons centimètres en longueur jambe pour avoir de quoi retrousser aux chevilles. J'ai également réalisé des coutures anglaises sur toutes les coutures latérales (j'avais découpés avec des marges de 1,5 au lieu des 1cm préconisés pour ces parties). Comme je couds rarement des pantalons, il y a encore pas mal de finitions que je maîtrise mal. J'ai à peine suivi les instructions du pdf qui sont très succinctes et je me suis basée sur celles d'un patron de pantalon Butterick pour toute la partie zip et ceinture.
Quelques finitions sont encore bof bof, mais ça progresse!

Ma version finale est réalisée dans un coton fluide bleu foncé.
Je ne sais pas si mon tissu s'est un peu détendu au fil des lavages, mais entre le premier essayage et maintenant, il est légèrement plus taille basse, et ce malgré la ceinture thermocollée. 
Cela ne choque pas outre mesure, car c'est agréable de porter quelque chose de fluide et légèrement loose en été. On arrive néanmoins à la limite du sac à patate selon mes critères. 
A l'avenir, je le referai certainement dans une taille en-dessous et dans un tissu avec plus de tenue.

Il n'en reste pas moins hyper confortable et a été d'un grand secours pendant 5 jours de pérégrinations à Barcelone sous 35° à l'ombre -dont 10h de concerts ininterrompus :) -






Fournitures:

Datura: 
mélange coton/soie noir (Site web Coupons Saint Pierre)

Gilbert:
Coton fluide laize 90cm, 2,9€, (Toto)
Boutons plastique (Toto)

dimanche 19 juillet 2015

Summer outfit #2


L'envie de nouveauté, de légèreté et d'exploiter des chutes qui dorment depuis trop longtemps... Voilà comment est né cet ensemble. 




Le haut: 

Vous aurez sûrement reconnu le haut Datura (Deer&Doe) dans sa version col claudine. Je ne suis clairement pas fan de ces cols, mais comme j'ai vu sur plusieurs blogs des versions unies qui m'ont plus, j'ai voulu tenter. J'aime assez le résultat, je pense que le noir y est pour beaucoup.

Côté tissu, il s'agit de deux viscoses issus de deux tops ratés de l'été dernier. J'ai réussi à rentrer mes pièces tant bien que mal en m'abstenant de la patte de boutonnage du dos, et en faisant fi du sens du tissu pour le col que j'ai du couper en deux parties au lieu d'une.
Les parmentures sont réalisées dans des chutes de coton marron et noir.



 


La jupe: 

Cette jupe vient d'une envie de changer de ma zone de confort, de tester d'autres motifs et d'autres couleurs. 

J'ai profité des soldes chez Stragier pour m'offrir ce petit coupon de Liberty Tana Lawn Vintage. Petit détail qui n'apparaît pas sur les photos du site: il y a sur certaines zones des paillette. C'est tellement discret que je ne m'en suis rendu compte que lorsque j'avais vraiment le nez dessus, avec la lumière de la MAC.  

Côté patron, je suis partie du jupon de la sureau auquel j'ai ajouté une patte de boutonnage, une ceinture et des passants. Les boutons sont en nacre et ont été chiné il y a ... 5 ans! 
Tout vient à point à qui sait attendre me direz-vous.

Cela fait maintenant deux mois qu'elle a été cousu, et je ne pensais pas que je la porterai autant. Elle est idéale car elle est confortable,  légère, et se combine parfaitement avec toutes mes chaussures et surtout 80% de mes hauts.


 



C'est tout pour aujourd'hui!
Pas de révolution couturesque, mais de la couture raisonnée par rapport aux envies et aux besoins du moment. 

lundi 22 juin 2015

Summer outfit #1


Après trois longues semaines de silence, me revoilà! Ne pensez pas que j'ai fait la grève des aiguilles, que neni! Je suis tombée dans le syndrome des nombreux projets commencés mais qui tardent à aboutir à cause d'un ourlet ou de boutons à coudre. 
Le temps de rattraper ce retard et de trouver le temps de les prendre en photo, voici un ensemble que j'ai réussi à immortaliser entre deux machines. Cette année, j'ai réfléchi mes projets comme des ensembles. Cela m'a permis d'associer des fins de coupons avec des tissus qui dormaient depuis trop longtemps dans mes placards. 

Voici le premier ensemble de cette série: 

Jupe Chardon + Haut 125 Burda Septembre 2014


Ma première chardon était coupée 1 taille et demi trop petite. La voici à nouveau, cette fois-ci à la bonne taille, dans un mélange lin-viscose. Inutile de préciser qu'elle est laaaargement plus confortable ainsi. J'avais hésité à faire la modification élastiquée de Sandra, mais je ne voulais pas de boutons, et j'avais quand même envie de lui donner sa chance telle quelle. 
Le tissu est merveilleux. il a un tombé assez souple, tout en aillant l'épaisseur et la tenue nécessaire. 
Le but de cette jupe était de pouvoir matché avec la quasi-totalité de mes hauts; mission réussie! 


Causons maintenant de ce petit haut en jersey. J'avais flashé dessus et attendais patiemment d'avoir le déclic sur le tissu à couper. 
J'ai réussi à caser toutes mes pièces dans les chutes de mon jersey à cerise utilisée pour ma robe Plantain, ainsi que dans les chutes de mon t-shirt Ondée. 
Rien à ajouter, le montage est assez intuitif. 
Attention à la pointe de l'encolure qui est assez délicate à monter proprement -d'ailleurs la mienne n'est pas topissime-.  
 Attention également à la longueur buste, il est assez court en fait. Comme vous le voyez, j'arrive à le rentrer dans ma chardon, mais il arrive à peine dessus un jean avec une taille normale. 
Le décolleté tombe juste comme il faut, un fait rare chez Burda, fan des décolletés plongeant. 
Je conseille vivement ce haut avec sa découpe originale. Il permet comme ici de finir ses chutes, mais aussi de jouer avec les pièces.



Matériel: 
1,5m d'un mélange lin-viscose (Toto)
1m de jersey (Mamzelle Fourmi)
moins de 30cm de jersey contrastant (Mamzelle Fourmi)

Petit Bonus: 
Mon inspiration pour le Outfit Along 2015, oui oui, il a totalement changé depuis le mois dernier! ^^"
Oh! encore du bleu et du rose!


A bientôt!

dimanche 31 mai 2015

Bientôt l'été


Aujourd'hui, je vous présente avec un peu de retard les derniers projets véritablement printaniers. 

Eh oui, entre une robe finie depuis début Avril et un gilet fini Mi-Mai, on ne peut pas dire que ce soit un article à chaud. 
 L'avantage reste que je peux vous en parler avec du recul, car je les ais porté plusieurs fois depuis. 

Commençons par la couture, avec une robe Sureau. 
Autant vous prévenir, vous allez voir défiler dans les semaines à venir de nombreux patrons Deer&Doe. J'ai fait un gros tri dans ma garde-robe, ce qui m'a permis de me séparer de vêtements usés, mais aussi de nombreux projets couture mal fini, cousus dans la mauvaise taille ou sans les modifications conseillées. 
Du coup, j'ai voulu refaire de nombreux modèles en prenant le temps de vérifier les tailles et de faire les modifications nécessaires. 

C'est le cas de cette sureau, qui avait un gros problème d'ampleur trop importante au décolleté.
J'avais gardé exprès ma tunique Sureau en plumetis pour vérifier l'ampleur à rogner. 
J'ai suivi ce tuto (clic) et voici ma sureau avec un décolleté tombant impeccablement. Le buste est rallongé de 2,5cm comme pour tous les patrons D&D que je couds. 

Le tissu est un Ikat Indigo de Mickael Miller commandé sur Fabric.com (ICI). 
 Quelques mots sur le cotton quilt américain: 
Ces cotons ont l'avantage de proposer des imprimés de folies à un prix défiant toute concurrence. Ils sont assez versatiles et se plient à différentes coupes de patrons. 
Quelques inconvénients tout de même: 
- Les largeurs de laize un peu  bâtarde; ici 112cm  
( j'avais acheté  3,5m, il je crois qu'il me reste un petit mètre).
- Ils sont assez mat et rugueux. Ils accrocheront donc facilement sur les collants ainsi que toutes les poussières qui passent (propriétaires d'animaux, suivez mon regard...). Je trouve cela assez dommage pour un tissu qui est censé se retrouver en plaid ou coussin, soit des éléments qui ont tendance à trainer un peu n'importe où...

C'est quand même super sympa de s'offrir ce type de tissu de temps en temps, mais pensez à la façon dont vous voulez l'utiliser, et pensez qu'une doublure anti-statique sera sûrement nécessaire.

Hormis cela, je suis super contente de ma robe, le bleu est profond et lumineux à la fois, et puis la robe est forcément mille fois plus confortable avec l'encolure qui reste à sa place! 






Côté tricot, je vous présente mon gilet Marion, un patron d'Andi Satterlund que l'on ne présente plus. 
Je ne vais pas m'attarder sur le patron qui a déjà été étrenné un bon nombre de fois. Comme d'habitude, il est limpide et se tricote tout seul. Tout tombe parfaitement et le gilet garde une belle tenue lorsqu'il est porté ouvert. 

J'ai voulu tester la laine Cotton Merinos de Drops (50% merinos 50% coton). C'est un mélange assez intéressant si comme moi vous habitez des régions où les vrais hivers n'existent pas vraiment, ou si vous cherchez tout simplement une jolie laine pour un tricot mi-saison. 
La couleur est très belle car il y a un brin légèrement plus clair que la couleur principale, ce qui donne un aspect vibrant à la couleur. Elle glisse toute seule sur les aiguilles et ne semble pas pelucher particulièrement pour le moment (je ne l'ai porté que pour aller au travail le matin, mais pas encore sur des jours complets). Le mélange des deux matières donne un gilet qui respire très bien, Il tient chaud sans faire suffoquer, j'ai totalement adopté cette gamme. 
Pour couronner le tout, elle passe en machine; que demander de plus!

Elle se tricote en aiguille 4. Pour tricoter mon patron, je ne voulais pas passer aux aiguilles 5 comme préconisé car je voulais justement un rendu plus fin. C'est d'ailleurs le seul reproche que je fais aux patrons de A. Satterlund; ils sont tous canons, mais se tricotent en Worsted aiguille 5; un peu frustrant quand on aime ses designs mais aussi les laines fines! 





Du coup, armée de ma laine DK aiguille 4 et de mon patron fait pour de la Worsted aiguille 5,  j'ai fait un mélange des tailles. Ça a marché à fond, mais je ne dis pas de suivre mon exemple fumeux! 
Dans le tableau des tailles, la taille la plus approchante est la taille M (92cm de tour de poitrine alors que je fais 88cm). Mon raisonnement ultra pointilleux fut le suivant: "puisque j'ai une laine avec tel échantillon en aiguille 4, que le patron a tel échantillon avec des aiguilles 5, vu que la taille M est un peu large... je retiens 4... plus 2... moins l'âge du capitaine... Oh ben je vais faire la taille L ça devrait le faire!!" 
voilà voilà...
Seule modification: des manches longues, car je compte le porter en hiver. 

Grand doute existentielle lors du choix des boutons,on peut se permettre tellement de chose avec un gilet noir... Pour la peine ce sera noir sur noir!
Ils sont plus petits que la taille préconisée et tricotée, mais ils fonctionnent bien avec le gilet et ils tiennent assez bien quand je le ferme. 


---

Je ne sais pas si avez vu passer ce sew-along/KAL:  Le Outfit 2015 organisé par Lauren Lladybird pour la partie couture et A. Satterlund pour le tricot? 

Il s'agit de se coudre une pièce issu d'un patron McCall et du dernier patron d'Andi, le gilet Vianne. 
Plus généralement, le délire autorise n'importe quel autre patron couture et tricot; le tout est de se coudre un ensemble cohérent que l'on portera aisément toute l'année. L'affaire commence demain, et le rendu des copies est pour le 31 Juillet!

D'habitude, je n'aime pas suivre les sew-alongs, encore moins les KAL... Mais là c'était l'occasion d'associer mon joli liberty à ombrelles avec un projet tricot.
Pour la couture, je vais me lancer dans une Belladone. 
Côté tricot, je vais m'attaquer au Boléro Maeve qui me fait de l’œil depuis des lustres. 
Rendez-vous fin Juillet pour la tenue et tout le blabla de circonstance!  

         




A bientôt!