dimanche 13 avril 2014

Mission dentelle


Toujours dans cette idée d'utiliser le plus possible mon stock et mes chutes, voici deux petits hauts en viscose construits pour exploiter deux chutes de dentelles anciennes.

Le premier est un haut de forme rectangulaire, dont j'ai modifié le dos pour inclure une grande chantilly noire assez large. J'avais utilisé le reste sur le jupon de ma robe Charleston. 


C'est une dentelle assez costaud, je n'ai donc pas eu besoin de renforcer de nombreuses zones. 
Coté techniques: J'ai d'abord monté le dos dentelle+viscose. J'ai fait un ourlet rentré avec la viscose, puis j'ai surpiqué le bord de la dentelle sur l'endroit du dos. 


Pour le reste, j'ai suivi le montage normal. Les coutures latérales et d'épaules sont des coutures anglaises, et le biais de l'encolure a été réalisé avec le même tissu. Les finitions des manches sont des ourlets rentrés cousus à la machine.


 

 
(Haut 106; Burda Avril 2013 )


 Le second a été un peu plus complexe. Il s'agit d'une dentelle sur tulle très fine et très souple. Je ne pouvais pas l'utiliser dans un empiècement avec trop de contraintes mécaniques, ni trop de mouvement. J'ai trouvé que l'utiliser dans des manches était la bonne solution. 
Afin que la dentelle soit bien soutenue, les manches raglans sont montées en couture anglaise, et encore une fois, l'encolure est un biais réalisé dans la même viscose. 







(Haut 132; Burda Juillet 2012 )


A bientôt!


mercredi 9 avril 2014

Copenhague!


Petit silence radio en ce début Avril, car j'étais à Copenhague! 

Ce n'était pas vraiment pour des vacances (même si j'ai pu en profiter), mais pour le boulot.
Tous les deux ans, à Copenhague c'est l'une des grandes messes de restaurateurs/conservateurs: Care and Conservation manuscripts . Trois jours à parler de vieilleries, d'analyses de pigments, d'étude de cas de restauration, de collections particulières... le pied quoi!

J'y suis allée avec mes deux collègues et une amie restauratrice de Toulouse; on a pu faire nos visites geeks (visites des ateliers des collègues danois, visites des musées indispensables, -visites des cafés/bars branchés- ).

En quelques mots, j'ai été émerveillée par cette ville. C'est coloré, en un sens très lumineux, ça grouille de vie -et de vélos-.  et... les danois sont ma-gni-fi-ques! J'en ai pris plein les yeux pendant 6 jours :D

En vrai fille que je suis, il fallait bien que je ramène quelques souvenirs...

Souvenir geek n°1: 
L'affiche psyché-barré de l'expo sur les trésors de la bibliothèque.



Souvenirs ultra geek n°2: 
Danemark + Pays du lego + boutique lego + lego Star Wars =  impossible de se contenir !!




Souvenir design n°3: 
Parce que le design scandinave, c'est tout sauf Ikea:

 Designer: Stelton

 
Des patères très cute, trouvés à la foir'fouille locale

Seul regret: Ne pas avoir croisé les fameux tricots aux arbres et équipement public dans l'un des pays du tricot.

Les visites de geek que j'ai adoré - c'est à dire euuuuh toutes les visites-
- Lousiana Museum (30min de train de Copenhague, supers collections d'art contemporain au bord de la mer)
- David Samling's collection: collections islamiques incroyables (gratuiiiit)
- Nationale Museum: c'est immeeeeense, rien que pour les collections âge du bronze, âge du fer et ère viking il faut y passer, c'est gratuit (en plus!).
- Les serres botaniques
- La bibliothèque royale, THE black diamond

Quelques photos en vrac pour clore cet article


la carte postale

 Les bateaux-bars disséminés sur les canaux de la ville


Fallait bien que je passe la voir...

 Quelle émotion!



Parce que des restaurateurs livres ne savent pas aller ailleurs que dans un café-bibliothèque

Le pays du vélo.... vraiment...
 ...Même les bikers ont des harley-vélos!


Black diamooooond


Et vous n'avez pas vu les soldats à poils comme chez les britons!


jeudi 27 mars 2014

Retour du mojo couture!

Après le grooooos coup de mou suite à mes différents échecs couture et tricot, j'ai rempilé directe avec un projet simple, où je savais que tout allait rouler. Cela ne va surprendre personne si je dis qu'il s'agit d'une robe! 

Il s'agit plus précisément d'une participation au défi Robe de saison sur le thème "fleurs"
(A suivre sur Thread and Needles)

Voici donc une Datura version robe dans une viscose imprimée fleurs aquarellées. 
Cela faisait un moment que je voulais tenter la version à triangle du patron, c'est maintenant chose faite! Cela fut un peu compliqué pour caler le biais avec mon empiècement tout mou (oui je déteste toujours thermocoller quoi que ce soit)
Pour la modification du patron en robe, je n'ai fait que suivre la courbe du patron, en partant légèrement en diagonale jusqu'à la limite de mon laize plié, car je voulais vraiment avoir une grande aisance en bas. 
La partie "jupon" est doublé jusqu'aux genoux d'une viscose blanche.

Je suis assez satisfaite du résultat, même si je ne peux pas du tout la porter pour le moment. (j'ai hâte! )
J'ai du braver le froid sur le balcon pour prendre des photos digne de ce nom, donc quand j'ai vu que la moitié ne rendait pas trop, j'avoue ne pas avoir eu le courage d'en refaire! 

Là je fais un peu sac à patate, mais en fait non ça tombe bien! ^^




lundi 17 mars 2014

La série noire



Depuis mon dernier article couture daté de mi-février, J'ai fini pas moins de trois projets... ratés! 

Je trouve cela important de parler de ses ratés, même sur un blog. C'est important de partager les essais qui n'ont pas marché et de montrer qu'après 4 ans de couture, on peut encore faire des erreurs monumentales! :)
Tout partait d'une bonne intention: Mes seuls achats tissus de l'hiver seraient pour coudre deux basiques absents de ma garde-robe: une jupe en jean et un pantalon noir droit.
Mauvais choix de tissu, patron mal taillé, erreurs de débutante.. décryptage d'un mois de couture et tricot ratés.

Projet 1: La jupe en jean 
(Jupe 121 Burda 02/14)
J'avais en tête une jupe sixties,  légèrement trapèze, avec des poches plaquées, et bien sur pleins de surpiqûres partout. C'était l'occasion de m'entraîner à monter mon premier zip pantalon, aux surpiqûres nickels, et aux poches plaquées.

Erreur n°1: m'être butée à utiliser un patron de jupe trapèze pour tissu fluide coupé dans le biais, alors que j'avais du jean raide. Cela donne une jupe qui tombe droit devant mais qui bec vue de coté. Sans compter le fait que j'ai du reprendre de partout car le patron taillait grand.



Erreur n°2: avoir sur-estimé la solidité de mon fil de couture habituel pour les surpiqûres. Lors de mes emplettes, il n'y avait plus de fil extra-fort ocre pour surpiqûre de jean. J'ai donc opté pour mon fil de couture habituel, qui est d'assez bonne qualité. Malgré tous les réglages possibles du fil, j'ai eu des sauts de piqûres plusieurs fois, et j'ai du me battre régulièrement avec ma machine.



Erreur n°3: Ne pas avoir potassé les règles des poches plaquée -comme couper son fond de poche plus petit pour être sur de ne pas le voir quand on pique sa poche sur sa jupe-


Notez ma persévérance, malgré tout cela, je l'ai terminé...


Projet 2: Le pantalon noir
(126 A, Burda 03/12)
Les pantalons, ce n'est pas mon truc. Mais il faut avouer que c'est fort utile d'en avoir quelques uns. Puisque les grandes enseignes persistent à faire constamment des tailles basses, je me suis résignée à me coudre un pantalon avec une vraie taille. 
Ce patron avait tout pour plaire: Une coupe droite, un empiècement intéressant, et apparemment une vraie taille. Il me semblait que Burda précisait souvent dans le descriptif quand c'est une taille basse, voici l'exception qui confirme la règle. 



Quel ne fut pas mon énervement quand je me suis rendue compte que j'avais fait l'effort de coudre un pantalon, tout ça pour me retrouver avec LE détail de coupe que je ne voulais surtout pas. En plus de cela, le haut du pantalon et la ceinture ne tiennent pas du tout au corps, même en reprenant les cotés et la ceinture. Rien que pour les photos, j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois pour ne pas vous exposer ma culotte... 
Inutile de dire que je ne le porterai jamais. 




Projet 3: Mon premier tricot
Comme beaucoup de débutante, je me suis lancée dans un snood comme premier projet tricot. La première difficulté était ma laine assez feutrée. Je tricote encore un peu serré, rajoutez à cela une laine qui ne glisse pas beaucoup: dur! 
Se rajoute à cela deux grosses erreurs de débutante. 

Erreur 1: Ne pas avoir eu le réflexe de faire un échantillon. J'ai beau avoir respecté le nombre de maille de départ, la taille finale en largeur, je peux à peine faire mes deux tours de cou prévu. J'aurai peut-être pu l'éviter avec un échantillon, afin de compenser ma laine et mon tricot serré. Du coup je n'ai utilisé que 250m de laine sur les 350-400 prévus (!?)


 Erreur 2: LA grosse erreur; j'ai vrillé mon tricot. L'erreur était tellement énorme que je ne m'en suis aperçue qu'à la moitié de mon ouvrage. Après une longue hésitation, je n'ai pas détricoté. Vu que c'est un snood en deux tours, il sera de toute façon tourné autour du cou. Je pense que j'ai perdu en aisance là aussi. 




Je pense le refaire à l'automne prochain, là j'ai besoin de changer un peu. 


Voilà j'ai évacué ma frustration du mois, je retourne me coudre quelques projets avec des tissus et des patrons que je maîtrise pour me remonter le moral!

samedi 1 mars 2014

Pinterest


J'utilise Pinterest depuis quelques temps, autant vous en faire profiter! 

Vous trouverez désormais un lien permanent vers mon compte Pinterest dans le menu de droite. 

J'utilise Pinterest pour référencer mes différents patrons, mais aussi pour trier mes inspirations. 

Trois tableaux peuvent vous intéresser: 

Tableau Documents d'archives:
Des photos de vêtements d'époque et de photos d'archives glanées sur internet et qui m'inspirent très souvent. 



 Tableau Inspirations:
Tout est dans le titre. Inspirations d'après des réalisations d'autres couturières, des détails de finitions, etc. 


Idées récup: 
Pour trouver quoi faire de vos chutes! 




mercredi 19 février 2014

Madeleine... ou de l'utilité de suivre des blogs


Il y a des patrons à coté duquel on passe totalement à coté. 

C'est sans compter le suivi assidu de certains blogs, qui permettent de mettre en lumière des tissus ou des patrons qui sont passés inaperçus jusque là. 

Victory Pattern est l'une des marque indépendante que je suis régulièrement. Toutefois, je ne me serais peut-être jamais arrêtée sur Madeleine sans la jolie version de Mamie ( ici )

Elle est réalisé en polyester aspect drap de laine gris foncé de mon stock, entièrement doublé d'un satin gris. Les boutons sont réalisés à partir du drap de laine et d'une chute de dentelle ancienne sur tulle. Ils sont renforcés à l'intérieur par deux petits boutons de nacre. 
Coté modification, j'ai remplacé le zip par une fermeture invisible, et j'ai légèrement raccourci la longueur pour qu'elle tombe sous les genoux plutôt qu'à mi-mollet. 

J'aime beaucoup le coté années 40 des poches XXL et des surpiqûres. La construction du patron est vraiment bien faite, très claire, ce qui le rend accessible à tous les niveaux. 







vendredi 14 février 2014

Peau neuve


Abracadabra! 
Le blog fait peau neuve! 

Cela faisait un moment que l'interface ne me plaisait plus. 
Trop chargé, trop urbaine, trop codifié vintage...

Je ne suis  pas du tout une grande fan de mode avec une préférence pour le style vintage. Je suis surtout une amoureuse et une curieuse du Passé avec des envies de fille. La nature est également quelque chose qui m'importe beaucoup, et qui ne transparaissait pas du tout.

J'ai autant la bougeotte que mes mains ont besoin de s'occuper, et c'est donc tout cela que j'aimerai partager ici désormais!