jeudi 16 avril 2015

Gilets mi-saison


Le printemps est arrivé! Il est donc grand temps de dégainer les gilets mi-saison afin de parer à toutes les météos!

Gilet 107, Burda 03/13
Tout d'abord un gilet en maille polyester "toucher laine". J'ai choisi ce tissu car son drapé et sa texture sont juste magnifiques et parce que c'était pile la couleur que je recherchai depuis longtemps.

J'ai ressorti un patron déjà testé deux fois, mais dont les versions n'ont pas fait long feu à cause de la mauvaise qualité des tissus utilisés (merci Mondial Tissus). 
Cette fois-ci, je me suis appliquée à tout faire comme il fallait. 

Petits regrets: j'ai beau avoir calculé l'emplacement de mes boutons, ceux du centre sont légèrement décalés. De plus, j'ai quelques mini becs au niveau de la parmenture dos, car j'avais un embus qui est apparu d'un coup. Peut-être un problème de pression du pied =/ 

Il n'en reste pas moins confortable et compatible avec la quasi-totalité de ma garde-robe. 





Fournitures: 
1,5m de jersey polyester (Etoffes et Tissus; Bd du jeu de paume, MTP)
Pressions bronze (La Mercerie, Rue des étuves, MTP)


Vitamine D
J'ai ramené de mon périple dublinois de l'année dernière une laine à se rouler par terre: la Scrumptious Sport/ 4ply de Fyberspate (50% alpaga 50% soie).
J'ai notamment craqué pour ce coloris Water; un magnifique bleu-gris très lumineux. 

Est ensuite venu le moment redouté où il faut choisir un patron. Je vous épargne les tergiversions interminables et les soirées Ravelry à faire chauffer la barre de recherche à choix multiples (tricoteuse qui passe par là, tu vois de quoi je parle...);
me voici avec le Vitamin D qui répondait parfaitement à tous mes critères: 
- faisable en trois écheveaux,
- une coupe qui met en valeur le tombé de ma laine et qui se combine avec ma garde-robe,
- un décor qui ne fasse pas trop mémé (cette couleur est magnifique, mais avouez que l'orgie de dentelle ou de torsade mène vite à l'effet mamie voir layette). 

Deux mois plus tard, je peux le porter fièrement! :)
Il est uuuuultra doux, hyper confortable, lumineux et juste ce qu'il faut de brillant.
Je ne vais pas m'attarder sur le patron qui est un hit de la blogosphère et qui a été maintes fois testé et approuvés. Il est très bien écrit, et moi qui avait peur de m'ennuyer... bah même pas! Juste un peu sur la fin de rangs raccourcis. C'est un bon juste milieu entre des parties où il faut se concentrer un tout petit peu, et des parties en mode automatique devant un film. 









Ce qui me remplie encore plus de joie, c'est de savoir que trois écheveaux de la même laine en turquoise foncé attendent patiemment leurs tours dans mon bac à laine :)

Fournitures:
Patron Vitamin D ( de Heidi Kirmaier)
240g de Scrumptious Sport/4ply de Fyberspate, coloris Water (This is knit, Dublin)


Puisque c'est le printemps, j'ai envie de partager quelques photos prises autour du lac d'Annecy pendant mes vacances dans ma famille.







A bientôt!

dimanche 29 mars 2015

Aubépine


Il y a des patrons qui sont indispensables dés leurs sortie, et il y a des patrons qui se révèlent après un certain laps de temps; Aubépine fait partie de cette deuxième catégorie. 


Lors de sa sortie, je me suis dit "moui, pourquoi pas, un jour...".
Mais plusieurs mois après, lorsque de nombreuses couturières ont postés leurs versions, je me suis rendu compte que c'est un intemporel formidable et déclinable.
Les versions à grosses fleurs de Marionne et Nessie ( ici et ici)  m'ont grandement inspiré pour le coup.

J'ai donc franchi le pas, et décidé de lui "offrir" l'un de mes plus beau coupon fraîchement acquis.
Il s'agit d'une soie imprimé magnifique et magique. Elle est fluide et légère, sans être fuyante sous le pied de biche, si bien que l'ourlet roulotté n'était pas adapté! Un vrai bonheur à coudre et à porter.


Forte de ma résolution de la rentrée 2014, je n'ai pas lésiné sur les finitions:
- Coutures anglaises dés que c'était possible,
- Ourlet invisible à la main,
- Finitions de la doublure du corsage avec de petits points invisible. C'est uniquement après cela que j'ai cousu à la machine la ligne pour insérer l'élastique.



J'ai ainsi une robe "fermée" de partout, prête à braver les années. 

Les seuls modifications au patron sont: la suppression des plis (je préfère réserver ce détail à un tissu uni), suppression de la doublure du jupon. 
Déjà portée trois fois, elle est hyper confortable et agréable. Cela n'arrive pas souvent, mais je peux dire que je suis assez fière de cette pièce! 






  
Une petite photo avec la tenue complète, car j'ai beau habiter Montpellier, on n'en est pas à flâner en petite robe! 

 



Merci à Eléonore pour les photos!

lundi 16 mars 2015

Sorbet dentelle


Les années 60-70 m'inspirent beaucoup en ce moment. J'avais en tête ces petites robes trapèzes aux "longueurs" indécentes...

Je me retrouve avec une robe pas spécialement sixties pour le coup mais très confortable, et assorti à la majorité de ma garde-robe. Je ne suis pas habituée à porter quelque chose d'aussi court, mais avec un collant épais ça le fait! La robe rend également très bien sur un slim, en version tunique ceinturée. 

Bref, je suis fan de ma nouvelle robe que je peux porter de pleins de façons différentes.

Coté technique, je suis partie du Top Sorbetto de Colette où j'ai supprimé le plis, rallongé la longueur et ajouté des manches. Je savais que les emmanchures étaient un peu juste, j'ai donc cousu mes manches à 0,5 au lieu de 1,5cm. 
Je suis étonnée de l'aspect évasé de l'encolure, cela ne rendait pas du tout pareil sur ma première version. Il faut croire que mes tissus se sont un peu distendu lors du montage, car les épaules cachent à peine mon soutien-gorge.

Attention grande première shooting en extérieur avec le chéri derrière l'appareil. 

 

  


 


Récap: 
Patron du top Sorbetto de Colette Pattern modifié
Dentelle en coton (Toto), 2m
Doublure en coton fluide type viscose (Toto).




mercredi 4 mars 2015

Chemise #3


Chez moi, la quête de la chemise c'est atteindre un nouveau palier dans les finitions, et c'est trouver un patron de chemise qui me va. J'adore ce vêtement, mais toutes les coupes et finitions ne sont pas des plus flatteurs. Je me rabat donc très souvent sur des blouses.

 


Il s'agit encore d'un patron Burda, sélectionnée pour plusieurs raisons: 

- Il possède toutes les finitions que j'aimerais améliorer: pied de col, bracelets de manche à fente
- Il semble assez ajusté, ce qui est parfait car les chemisiers trop loose ne me vont guerre,
- Les photos des bloggeuses m'ont donné envie car elles ont des résultats fort sympatiques. (Burdastyle.com)

Aucune difficulté particulière, j'ai pris mon temps pour surfiler et repasser comme une bonne élève. 
J'ai tenté les fentes des bracelets de manches avec un biais. C'est pas parfait mais je trouve cela plus satisfaisant qu'avec une parmenture (dont la taille ne correspondait pas à ma fente !?). 
J'ai enfin compris là où je me plantais dans mon pied de col et qui me valait un résultat  caca très moyen à chaque fois. 
Bref, je pense avoir progressé! :)

J'ai toujours peur d'être trop stricte lorsque je porte un chemisier, du coup j'ai opté pour des boutons pressions en bronze. Ils m'ont valu quelques suées et quelques doutes (par ici les questions existentielles). 

Seul bémol à ce patron, le tombé du dos est à revoir. 














A force (c'est le 3e quand même!), je crois que le chemisier me fait beaucoup moins peur. Prochaine étape à la rentrée de Septembre, où j'ai une Bruyère et ses fameuses pattes capucins de prévue! :)



 Patron: Chemisier 115, Burda Novembre 2012
Tissu: Toto
Pressions: Le Mercerie, Rue des étuves, Montpellier.



dimanche 1 mars 2015

Varia


Pas de projet à vous montrer aujourd'hui, juste l'envie de partager quelques photos des dernières balades et des en-cours :) 

Bois Saint-Sauveur 
Aux source du Lez, celui qui met Montpellier sous les projecteurs aux mois d'automne.






Uzès, ancienne ville ducale. 
Un peu -pour ne pas dire totalement- phantomatique en ce mois de Février, mais très jolie quand même. 
J'ai noté une journée "Dentelle et coton" en Avril, et "Laine et soie" en Octobre... hinhin








Les projets tricot en cours: 
en Fyberspate Scumptious 4ply/Sport; moitié alpaga moitié soie, une tuerie totale! ça glisse tout seul entre les doigts, un pur bonheur. 


Mise en pelote de mon futur tricot-train (3h de tgv allé-retour ça se prépare! :) ) Après plusieurs essais, je préfère un projet pas compliqué avec des aiguilles moyennes dans le train. Ce projet est donc parfait!


A très bientôt! :)

dimanche 15 février 2015

Couture bof, le retour


Petite série noire en ce mois de Février qui m'ont un peu plombé ma motivation...

Les projets ne sont pas foncièrement ratés, mais il y a pleins d'imperfection et de problèmes de compatibilité avec ma morphologie qui en font des coutures bog. 

Commençons par le dernier en date: la blouse Camas (Thread Theory)
J'ai eu l'idée "géniale" de faire ma première version avec une viscose de mon stock. Ce choix vient du fait que je ne voulais pas racheter de tissu, et qu'il est difficile dans ma région de trouver des jersey digne de ce nom (mais on reparlera de cela en fin d'article!) 

Comme vous pouvez le voir, cette blouse est très décolleté! C'est un détail relevé par plusieurs couturières, donc vérifiez si vous ne voulez pas avoir le magasin ouvert devant tout le monde. Le chéri a beaucoup aimé -forcément ^^"- du coup je l'ai laissé comme ça. Je la porte avec des sous-tif sans armatures pour jouer à fond le coté décolleté hyper plongeant sur poitrine plate. Au boulot je serais obligé de mettre un débardeur ou un gros foulard. 
 Il va donc falloir plancher sur la modification du décolleté pour les prochaines. 

Coté détails ratés: 
- ma bande d'encolure est plus grande au point de jonction. Je pense que j'ai du dévier en cousant, mais aussi en coupant mon tissu car j'avais une bâche de chantier trop fine qui se déformait beaucoup à la coupe, malgré les 3456543 millions d'épingles.
- Je me suis entêtée à ne pas thermocollé la parmenture intérieure car je voulais faire un joli rentré (le patron prévois de thermocoller le jersey et le coudre comme ça, sans rentré). Du coup la surpiqûre n'est pas très nette, et ça baille un peu au décolleté. 

Coté modifs: 
A cause de mes bras de camionneuse, j'ai du recouper de nouvelles manches car les premières passaient mais étaient serrées. 

Toutes ces erreurs sont vraiment de ma faute et de mon idée kamikaze. Je recommande ce patron car il est bien expliqué et bien coupé ( attention au décolleté quand même).







2e projet: Une robe chasuble
(Robe 123, Burda 09/14)

J'avais acheté ce Burda de Septembre exprès pour cette magnifique robe chasuble dont j'ai vu plusieurs versions sur la toile. 
Là non plus elle n'est pas ratée, hormis ce shmurtz au bouton pression de la taille que je n'ai jamais pu élucider. J'émet juste des doutes sur le fit du décolleté sur moi.
Le truc qui m'énerve prodigieusement, ce sont ces boutons pressions. Je les avais choisi afin d'éviter l'effet boutonnière qui s'effiloche au bout de deux lavages sur ma laine. J'ai mis et enlever cette robe deux-trois fois, et j'ai déjà du retaper voir changer deux ou trois boutons pressions... au prix de ces bêtes, ça me gave prodigieusement. J'imagine que j'ai trop d'épaisseurs pour qu'ils restent en place... Du coup va falloir réfléchir à déboutonner le moins possible pour ne pas les remplacer tous les quatre matin -_-"

Mais bon j'aime tellement ce lainage à pois  que je la porterai quand même et que je ne peux me résoudre à la classer dans les ratés. 






3e projet pour le coup assez raté: Un nouveau short châtaigne.

Cette version, j'y pense depuis bien un an. J'avais trouvé le lainage parfait à Mondial Tissus en Août, il m'avait coûté un bras (20€/m quand même), et c'est surtout ça qui me fait suer. 
J'ai coupé ce short en Novembre, avant de prêter mon patron à une amie. Je ne sais pas si j'étais dans la 4e ou la 75e dimension quand je l'ai coupé, mais aaargh! 
Lors de ma 1e version, j'avais décalqué une taille trop grande. Là j'étais persuadée d'avoir redécalqué la bonne taille entre-temps... grave erreur! En plus de cela, je crois ne pas avoir décalquée TOUTES les autres pièces à la bonne taille. 
A partir de là, c'est la fête du slip: 
- des pinces qui ne tombent pas du tout au bon endroit, mais forcément je m'en rend compte lorsque j'ai cousu les 2/3 du short, 
- Les bas du short qui sont décalés de partout,
- La bande de feston qui est plus petite que le tour de jambe, du coup je ratiboise à l'entre-jambe pour que cela tombe et hop! pleins de plis horribles sur le devant. 

Résultat j'ai un short bien trop grand, avec des plis plats qui tombent n'importe où, et des plis horribles sur le devant. 





Je ne l'ai pas encore jeté, vu comment j'adorais ce lainage je ne peux m'y resoudre de suite... J'avais même fait mon passepoil maison :'(

Et dire que les seuls vestiges de ce tissu seront mon étui à casque et mes chaussons... 

Pour finir sur une note positive, je ne peux m'empêcher de vous montrer mes achats d'hier: 

Nous avons UN magasin au-dessus de tous à Montpellier, un petit revendeur de tissus haut de gamme qui propose des merveilles. Ce petit monsieur part à la retraite en Avril, et personne ne reprend l'affaire... C'est triste de voir partir le seul magasin valable de la ville, mais du coup il brade tout son stock jusqu'à fermeture. J'ai donc des twill de soie et de laine, des draps manteau cachemire/laine, de la VRAIE doublure satin bien épaisse, des flanelles, des jersey synthétique haute qualité touché laine à moitié prix :)




 Si vous êtes de la région et que vous aimez les belles matières, allez donc y faire un tour avant qu'il ne ferme, cela en vaut vraiment la peine. Perso je pense sérieusement y retourner en Mars XD