dimanche 1 décembre 2013

Un short et un chemisier


J'ai profité de la météo clémente du weekend pour immortaliser mes deux dernières coutures: 

    

Tout d'abord, un chemisier dans un voile polyester imitant la mousseline de soie, agrémenté de boutons en plastique, chiné aux puces. Tout est monté en couture anglaise. 
Par rapport au patron de base, j'ai supprimé les poches du devant, et j'ai fait des manches 7/8. J'ai changé les bracelets de manche pour faire une sorte de petits revers -plus ou moins réussi!- Bon j'avoue que la version manche longue me tentait bien, mais faire mes premières fentes nickel sur un voile polyester, je ne le sentais pas vraiment! Autre modification, la disposition des boutons. Le patron prévoit des petits boutons de nacre. Les miens étant assez volumineux, j'ai du supprimer celui du col, et les espacer plus pour que ça ne surcharge pas le chemisier.
Mon col n'est pas extra, j'ai du bidouiller un peu pour que ça tombe pile avec la boutonnière. 

Chemisier 104A du Burda d'Avril 2013


Le second projet est un craquage: le fameux short Châtaigne de Deer&Doe. Je ne pensais pas acheter et coudre un short un jour! Ce n'est pas du tout la pièce du dressing qui m'attire. Mais là tous les détails du short font que j'ai voulu passer le pas!
J'ai fait une toile car je voulais voir à quel niveau tombait le short. 
Comme d'habitude, le patron taille juste. J'ai utilisé un coton brocardé ton sur ton noir légèrement élastique (un peu trop d'ailleurs j'ai du ratiboiser sur les cotés pour compenser l'élasticité). 

Il est très confortable et très versatile! 

Je pense tester la version festonnée en version été avec du lin, et peut-être à l'hiver prochain avec un drap de laine. Bref! je me suis rallier à la cause des porteuses de short!








Boardwalk Empire Challenge, 2e partie


Ma robe année 20 avance, bien qu'elle soit ralenti par les cadeaux de noël à faire. 

En attendant le rendu final, je vais vous décortiquer un peu la robe, et expliquer les modifications du patron de base.

- Un devant et un dos (jaune). Lors de la découpe du dos jaune, un rectangle a été supprimé afin que le dos jaune arrive à la taille.Ce rectangle a ensuite été ajouté en viscose imprimé bleu pour que la base du jupon parte au niveau des hanches du devant comme de dos.

      


- 4 dos à nouer (deux pour la doublure); construit à partir du dos basique.



- Un jupon composé de 4 panneaux en forme de rectangle et 4 godets en forme de triangle. Il a été calculé à partir de mes mensurations.

 


A ceci s'ajoute: 
- une parmenture d'encolure devant
- une parmenture d'encolure dos
-deux manches longues
-quatre longues bandes pour former la lavallière. 
-une vingtaine de boutons à recouvrir


 La robe est en bonne voix, mais je doit encore régler un problème de manches-emmanchures. Sans parler de l'ourlet du jupon, les boutons à recouvrir à faire et à coudre...
Y'a plus qu'à!


mercredi 6 novembre 2013

Quelques jours dans les montagnes


Pas de couture cette semaine, je profite des vacances dans ma famille. Je me fais chouchouter par ma maman, je fais un peu de loisirs créatifs, et surtout, je profite de la forêt et des montagnes.

L'occasion de partager quelques photos sans prétention:








dimanche 27 octobre 2013

Mon challenge Boardwalk Empire


Il existe une multitude de challenges Mad Men...Ça se regarde bien, il y a des jolis décors, des jolies robes...Soit. Mais quid de Boardwalk empire?! Il y a autant de beaux décors et de belles tenues, l'intrigue et le suspense en plus (n'en déplaise aux archi-fans de Mad men!).

Bref, je veux réparer une grosse injustice, je veux faire ma robe inspirée de Boardwalk Empire! 


Mon inspiration: 
 Dés que j'ai commencé la série, j'ai forcément bavé sur toutes les tenues, mention spéciale pour une: 
Celle portée par Margaret Schroeder, lorsqu'elle travaille dans une boutique de mode de luxe: 
 
 Il s'agit d'une robe composé d'un devant avec un col lavallière, un dos noué avec une fausse ligne de boutons, et un jupon qui a l'air assez complexe, avec des godets, des formes de losanges pour la partie taille-hanches. Je n'ai pas réussi à bien décortiquer ses parties. 





Ma version: 
Cela fait un moment que je songe à une robe année 20 que je puisse porter au quotidien. Lors de mon dernier passage à Toto, j'ai flashé sur cette viscose imprimée; j'ai dévalisé tous les coupons présents, pour un total de moins de 12€ héhé! Dans ma tête, cette viscose allait forcément finir en robe année 20. J'ai de suite acheté une viscose jaune assortie au motif (pour une fois qu'ils ont de la viscose!). 


Je vais partir sur une robe Burda ultra-basique, afin d'avoir une forme qui tombe bien, tout en pouvant la modifier facilement. J'ai recopié le devant et le dos, ainsi que les parmentures encolure-emmanchure. Je ferai la lavallière différemment, pas besoin de poche, et pas besoin du jupon droit en bas.


Robe 109, Burda 07/12




 La suite au prochain épisode! 
En attendant, allons donc visionnez cette série géniale!




La couture du mois


Au lieu de faire un article par travaux, je vais cette fois-ci faire un petit condensé des projets cousus depuis un mois et demi. Depuis la rentrée, j'essaye d'utiliser uniquement les coupons de mon stock. 
Bilan du premier mois des bonnes résolutions: Epic fail!

La couture de la résolution:

Le gilet mi-saison:

Commençons par le fameux petit gilet froncé du Burda Mars 2013. Je l'avais fait une première fois, mais l'avais complètement raté. La faute à un tissu pas totalement approprié, et un mauvais montage de la parmenture. 
Cette fois-ci, j'ai mis toutes les chances de mon coté: J'ai choisi une jolie maille flammée bleu foncé, j'ai fait des boutonnières classiques à la machine, et j'ai fini de monter la parmenture à la main, histoire d'être sûre que tout tombe bien.
Résultat: Un bon basique qui va avec les 3/4 de ma garde robe, été comme hiver! :)

 



Fournitures:
Maille flammée Mondial Tissus (Collection automne 2013)
Boutons en plastique noirs: Stock perso. 


La blouse:

Depuis le temps que je possède le patron d'Airelle, il était temps que je l'exploite! 
Vu que je voulais utiliser ce voile polyester, j'ai fait des coutures anglaises partout. J'ai mis en valeur la découpe de la blouse avec une dentelle ancienne où l'on fait passer un ruban. Je ne suis pas très fan des cols, mais là ça donnait un petit plus au jeu des contrastes, je l'ai donc conservé. Le col et les bracelets de manche sont en mélange soie/coton noir. 
Petit bémol: Les bracelets de manche serrent légèrement. 2e souci: le haut du dos ne tombe pas très bien. Je crois que les manches tirent à un endroit. Je ne vois pas trop comment c'est arrivé puisque j'ai bien respecté toutes les marges; je verrai à l'usage si ça me gène (dans mes mouvement et psychologiquement)




Fournitures: 
Tissus: Voile polyester vieux rose (Mondial Tissus), Mélange coton/soie noir (Coupons Saint-Pierre)
Dentelle: Puces de Vanves. 
 
 

La couture de l'epic fail: 

Le spencer:

Bon... voici la première entorse à mon challenge de ne pas acheter de tissu pour mes projets à venir. Je voulais faire ce spencer pour le printemps, mais le besoin d'une veste noire mi-saison pas trop chaude est devenu vital plus tôt que prévu! Vu que la coupe se suffit à elle-même, j'ai misé sur un coton épais noir tout simple. J'ai utilisé un coton turquoise de mon stock pour la doublure. 
Coté modification du patron, j'ai supprimé les pattes aux épaules, et j'ai rajouté des bracelets aux manches. J'ai fini l'angle droit du col à la main, car j'ai eu du mal à avoir un résultat satisfaisant à la machine. Modification de dernière minute: J'ai fait un petit plis creux aux épaules, car mes manches ne tombait pas pile, et j'avais la flemme de les retailler. 
Grosse plus-value: ce patron est en cours illustré dans le numéro. 

Je vous met un visuel du spencer, car les photos ne le mettent pas du tout en valeur =/

Spencer 104B, Burda 11/11






Fournitures: 
Tissus: coton épais noir (Toto), popeline de coton turquoise (Sacré Coupons)

 
La petite jupe noire:
 
Autre petite entorse (juste 80 petits centimètres, ça compte pour du beurre non? ): 
J'ai fait un gros accro dans mon ancienne jupe noire; malheureusement impossible à rattraper.
Je zieutais ce patron depuis quelque temps déjà, j'en ai profité pour le tester. Le tissu est un coton piqué noir, histoire d'avoir un petit effet de matière. 
Ce patron est juste parfait! Il taille très bien, il fait une jolie silhouette, et il est très rapide à faire: en deux heures c'était bouclé! 
J'ai raccourci la longueur (qui m'arrivait mi-mollet), et donc supprimé la fente prévue derrière. 
L'ourlet est fini avec un ourlet écossais qui trainait dans mon stock. 

Cette jupe est un très bon basique, qui peut donner une allure habillée en mettant en valeur la taille légèrement haute de la coupe (5cm au dessus), mais peut aussi se porter comme une jupe droite basique avec un t shirt. 
 
Jupe 120, Burda Juillet 2012


 

Fournitures: 
Coton piqué noir et biais écossais: Toto

 

mercredi 23 octobre 2013

D-day-dress


La robe d'aujourd'hui est un peu particulière. 

Oui c'est encore une robe, oui c'est encore un patron vintage, mais c'est surtout LA robe pour le pacs avec mon n'amoureux! :)
J'avais prévu de la faire depuis un moment, mais je l'ai avancé dans mon calendrier couturesque pour cette date un peu spéciale. 


Il s'agit du Butterick retro B5603 (version A), réalisé en coton bordeaux, avec des boutons noirs dans le dos et du croquet noir au jupon.  
J'ai voulu faire en mix entre deux versions que j'ai vu sur internet: celle de Pauline Alice, et celle de Julia Bobbin

Par contre la modification du col n'a pas été aussi intuitive que je le pensais (Trois essais pour avoir un résultat probant...). Si vous voulez faire de même, mesurez bien car du coup ça ne tombe pas pile aux lignes d'épaules, et il faut rallonger dans le dos. 
Au delà de cette mésaventure, c'est un patron que je recommande vivement car il est très flatteur et très confortable! Julia Bobbin en a même fait trois versions différentes avec ce même patron! (ici)

Désolé pour la qualité des photos, je crois que mon appareil commence à rendre l'âme :(







Fournitures: 
Coton bordeaux (Sacré coupons)
Boutons et croquet: Toto. 



dimanche 6 octobre 2013

Vogue is back!

Je voulais coudre cette robe pour ouvrir l'été, elle va finalement le conclure. 



Il s'agit de la Vogue Vintage V2960 déjà réalisée l'année dernière à l'occasion du mariage d'une amie ( ici ).
Ma première version est plus ou moins portable au quotidien, mais comporte surtout quelques imperfections que je n'ai pas pu éviter malgré la confection d'une toile. 

J'avais donc envie d'une version plus sobre, en corrigeant le patron pour avoir une version parfaite. 

Bon... Ça c'est le rêve de départ...

Dans les faits, le résultat n'est pas aussi satisfaisant. 

Premier constat: Couper en juin et coudre en septembre est dangereux pour le moral! Alors que je n'avais pas de problème avec ma premier version, là j'avoue que trois mois d'apéros estivaux plus tard, je suis... hum.... comment dire... légèrement serrée à la taille!! :s  

Deuxième constat: Se buter à refaire des boutonnières passepoilées sur du lin semi-épais est également dangereux pour le moral! Forte de ma première version, je m'étais dit "ah ah! J'ai fait des boutonnières passepoilées passables, je peux vaincre n'importe quoi! Les prochaines seront forcément parfaites!" Que nenni! J'ai beau avoir passé un temps fou à mieux préparer et marquer mes boutonnières pour avoir un meilleur résultat, elles sont toujours aussi passables, voir moins belles car le lin donne des petits bourrelets moches en guise de boutonnières. Heureusement que j'ai des jolis boutons qui cachent un peu tout ça... .
Vu que j'étais partie dans le trip "ma robe aura des finitions parfaites partout"; je me suis lancée non pas dans une série, mais deux séries de boutonnières passepoilées; histoire d'avoir une doublure toute belle...Demi Fail de ce coté-là.


Troisième constat: Modifier le patron c'est bien, mais modifier le détail qui fait que les bretelles tiennent plus ou moins en place, ça ne vas pas! :(
Bon je ne me retrouve pas à moitié dévêtue toutes les 5min, mais ma première version a les bretelles qui tombent légèrement. Ici, je n'ai définitivement pas résolu le problème. Par contre le haut est plus joli car mieux ajusté, et j'ai corrigé les emmanchures qui me scient le devant des bras dés que je fais quelques grands gestes. 

En fait je crois que dans tous les cas, ce patron ça ne fait pas partie des modèles pour faire les milles et une choses du quotidien...

 Malgré les apparences, je l'aime quand même cette robe. C'est juste un peu déprimant et désespérant d'avoir passé autant de temps aux finitions pour un résultat moyennement satisfaisant. 
La faute à ces projets que l'on rêve pendant des mois dans tous les détails, et dés qu'on y est la réalité nous rattrape.  


Pour la peine je vais vous rendre jalouse avec des photos de la dite robe à la plage, sans gilet, et les pieds dans l'eau car elle était suuuuper bonne en ce 28 Septembre!! 
niak niak!




 oui vous ne rêvez pas, il y a un monsieur qui se baigne à l'arrière-plan


oui oui, un autre se baigne jusqu'aux épaules *_*

 Le soleil, la plage et cherzétendre, un dimanche parfait :)



Les finitions: 
- Doublure intégrale du buste, 
- bouttonières passepoilées des deux cotés, 
- biais de finition à la taille, 
- couture anglaise pour les panneaux du jupon, 
- biais à l'ourlet monté à la machine et moitié à la main.

Fournitures: 
- Lin couleur denim: Sacré Coupons, 
- Doublure en voile de coton  et mercerie: Toto, 
- Boutons en plastique chiné aux puces de Montpellier