lundi 15 juillet 2013

Défi'vintage: je ne m'avoue jamais vaincue!


Tellement frustrée de mon échec des dernières semaines sur cette fameuse robe années folles, je ne pensais pas récidiver aussi vite!


Tout ça à cause grâce aux soldes des Coupons Saint Pierre et de ses beaux coton/soie bleu pétrole et noir qui me criaient "prends moi! prends moi!". 
Le temps de recevoir ma petite commande, j'en ai profité pour ré-décalquer le patron -à la bonne taille cette foi... - , préparer la dentelle. Le tissu à peine reçu, un tour en machine, un tour au soleil, hop! coupé; hop! cousue!

Je vous rassure, j'ai quand même du faire une montagne de modifications car le patron taille vraiment très large sur les cotés et en hauteur de buste. J'avais commencé par faire ces fameux plis creux aux épaules, puis je les ais fermé; ils ne ressemblent à rien, et ne servent à rien! 



Le fond de robe est réalisé avec le mélange coton/soie noir, en décalquant à partir de ma sur-robe posée à plat. le haut est bordé d'un biais, et le bas d'une chantilly assez large, qui se laisse deviner sous la sur-robe.  



J'ai réussi à ré-utiliser deux bouts de ma belle mantille découpée pour en faire des mancherons. Je suis assez contente, on voit bien tout le motif, et quoi de mieux qu'une peau nue pour mettre en valeur une belle chantilly noire! :) J'ai du me résoudre à faire un ourlet main pour la sur-robe, car le tissu vrillait trop avec un point machine. 
A revoir les photos, j'ai l'impression que la sur-robe bleue remonte un peu à l'arrière. Je crois que le dos s'est un peu dé-ajusté à force de me pencher pour rebrancher le retardateur de l'appareil ^^"




L'ensemble est complété d'une ceinture en dentelle (du Puy il me semble) que l'on attache avec un gros nœud en tissu. 


En conclusion, je suis très fière de mon ensemble et finalement assez contente de m'être plantée la première fois. Cette seconde version est encore plus aboutie que ce que j'avais imaginé, elle me plait beaucoup.







 Reste plus qu'à trouver des occasions de la porter!




Fournitures: 
Tissus: Coupons Saint Pierre
Dentelles: Ebay pour la dentelle du Puy; Puces de Vanves (Paris) 
et Puces de Malbosc (Montpellier) pour les deux chantilly. 
Mercerie: Toto


samedi 6 juillet 2013

Défi-vintage: chronique d'un échec annoncé

J'en ai rêvé de cette robe année 20... 

Dés que le défi s'est arrêté sur la thématique festival de Cannes, c'était l'opportunité de me lancer dans ce projet. Je l'ai mis longtemps de coté, car je savais que cela allait être une robe assez classe que je ne sortirai que deux trois fois dans l'année, et encore... 
C'est donc le genre de projet où je tergiverse très longuement, car investir dans du tissu pour une robe à peine porter, j'ai encore du mal...

Bref, l'occasion était là, le projet était assez précis dans ma tête, mais cela n'a pas empêché de tout rater. 
La faute à mon choix de tissu et mes envies de me démarquer du patron de départ en total freestyle.... 


Je voulais absolument un tissu dans les teintes foncés afin de mettre en valeur ma dentelle noire, mais aussi pour qu'elle soit assez facile à porter. Résultat, je n'ai pas eu beaucoup de choix dans les matières et j'ai donc acheté cette viscose fluide, mais un peu épaisse. Première erreur. 
Ensuite, j'ai voulu m'affranchir du patron de départ. J'ai enlevé les plis du devant, et j'ai accentué le décolleté du dos. Au passage, j'ai fait une grosse blonderie en ne décalquant pas une taille au dessus pour les hanches. J'ai donc du retravailler le patron sur les cotés avec des godets d'aisances qui partent à la taille. Cela change en parti la silhouette du patron... en mal. 

Tout cela combiné avec une dentelle sur tulle bien compliquée à travailler, des heures de questionnements sur la finition du dos: dentelle, pas dentelle, dentelle en drapé, une quantité d'essayages à me piquer avec les épingles... Là ça commençait à devenir un projet boulet.

Au final, un florilège de gros défauts qui donne une robe à mille lieux de la robe glamour que j'avais en tête. Cela ressemble plutôt à une nuisette ratée...
Là où je suis le plus déçue, c'est d'avoir coupé et donc sacrifié ma jolie mantille en chantilly noir pour les godets du jupon. J'ai récupéré les bouts, en espérant pouvoir les mettre sur un foulard ou un bout de je ne sais quoi un jour...

On est loin de chez Gatsby, n'est-il pas?

Mes godets qui ne ressemblent pas à grand chose avec cette viscose finalement pas assez fluide et fine. 


Mon décolleté en dentelle que j'ai monté et démonté trois fois, pour qu'au final il baille tout autant qu'au premier montage. 

Le décolleté du dos qui était censé être sexy, et qui baille de manière bien disgracieuse


Je garde ce beau projet de coté, en espérant trouver le tissu idéal et une nouvelle motivation pour m'y replonger... un jour...