mercredi 22 janvier 2014

Le sac à fifille


Je me suis lancée depuis peu dans le tricot et le crochet. 
Quoi de mieux pour débuter qu'un it bag signé G. Darel facile à faire!?

En cherchant les infos sur internet, j'ai vite compris que chacune a fait sa sauce selon la taille, la couleur de la laine et la grosseur de laine utilisée. Après une règle de trois, voici ma tambouille perso: 

Les fournitures: - J'ai crocheté en double avec un crochet N°8 et une laine Phil Harmony de Phildar (n°5) couleur framboise. Il m'a fallu 11 pelotes (dont une pour les glands; ça mange ces petites bêtes!); 
- Doublure en coton imprimé de mon stock perso cousu en point invisible au sac, 
- les anses ont été trouvées sur Alittlemercerie. J'ai cousu des patchs de cuir en plus à l'intérieur, pour renforcer.

Le diagramme: Je me suis basée comme beaucoup sur le diagramme de La quinta ( ici )

Les tutos utilisés: Pour apprendre les points utilisées (chainettes, maille serré, nopes/noisettes, puis I-cord en tricot), je me suis basée sur les vidéos de KnitSpirit ( ici ). 
Après quelques lignes crochetée, je me suis rendue compte que mes noisettes n'étaient pas très dodues. J'ai donc fait des noisettes à 6 brides (au lieu de 5 comme expliqué dans le diagramme et la vidéo). Mais j'imagine que cela dépend de la laine utilisée. 

Sur le sac officiel, il y a un point de chaînette qui encadre chaque losange. J'ai testé sur un petit losange, mais je trouvait que le sac était assez "chargé" comme ça, j'ai donc squeezé cette partie. 
Mes cordelettes sont composées deux grandes I-cord de 70cm, avec un gland à chaque extrémités. Elles passent à travers les mailles et des boutonnières pour la doublure.

Dimensions finales: 37 x 25 x 13 cm (sans les anses)

Facile à comprendre, rapide à monter, c'est un sac qui est très agréable à faire quand on débute. Passer par le crochet m'a aussi permis de corriger mon défaut en tricot: trop serrer.











LE Manteau


J'en ai rêvé, je l'ai trouvé, je l'ai coupé, je l'ai cousu, il m'a torturé, je l'ai maté!

Voici LE manteau dont je rêvais depuis longtemps. Une coupe princesse pour mettre en valeur la taille, et permettre le port de jupons froufroutant, un beau col ouvert pour pouvoir faire 15 tours d'écharpe sans être gênée, une doublure en soie pour tenir encore plus chaud! 

Dés le départ je le voulais en bleu canard, mais connaissant l'offre du Marché Saint pierre, je me doutais que je devrais forcément renoncer; eh bien non! En plus de cela à un prix dérisoire (8€ les 3m, qui dit mieux! ). Le tout est doublé d'une soie imprimé (elle aussi soldée hihi). 

Je me suis basée sur le patron Vogue V8346. J'ai coupé la version B pour la longueur, et la version D du col. Ce qui m'a demandé 3,5m de tissu de laine (laize 140) et de soie (laize 90). 



Le manteau se coud tout seul. Dans le patron, les attaches étaient des pressions, je les ai remplacées par des boutonnières passepoilées. 
C'est le perfide ourlet du bas qui m'a donné du fil à retordre. Je n'ai pas vraiment regardé ce que Vogue me disait, j'ai fait à ma sauce: une fois à la machine = raté ; une fois à la main = raté, une 2e fois à la main = raté! Autant dire que là je songeais à en faire un bûcher. Heureusement Essemra sur T&N était là pour m'aider à comprendre là où je me suis plantée. Moralité, il faut lire jusqu'au bout les explications de Vogue. Parfois ils font leurs intégristes de la finition qui prend du temps pour pas grand chose, mais souvent ils ont aussi raison! 
La 4e tentative fut la bonne: une ourlet pour la laine, un ourlet indépendant pour la soie, le tout cousu uniquement sur quelques points aux coutures cotés, dos, et aux parmentures. 

Inutile de dire que je l'adore, il a un tombé magnifique, il est bien douillet... Je peux me pâmer avec tout l'hiver! 



 
 







dimanche 5 janvier 2014

Bilan 2013


Tout d'abord, bonne et heureuse année à tous! 

L'année 2014 pointe le bout de son nez, et il est temps de dresser un petit bilan couturesque 2013. 

 
 
2013, c'est 40 projets réalisés (!!!). 
J'ai conscience que j'ai beaucoup de temps libre à accorder aux loisirs créatifs par rapport à d'autres couturières. Malgré tout, je trouve ce chiffre énorme! 

  Mais regardons un peu de plus près ce qu'il y a dans ces 37 réalisations:

- 2 projets sont véritablement ratés et son directement allé à la poubelle.
 

- 4 projets qui n'apparaissent pas ici ont été réalisés pour ma maman (trois robes et une cape)


Sur les 34 projets restants: 
- le moins porté: La robe en soie parme: D'une part parce que je dois souvent réfléchir à comment casser le coté "sage" de la robe, mais surtout parce qu'entre temps j'ai un peu pris des hanches et elle me serre un peu. 
Dans une moindre mesure, la robe en gabardine framboise: Je ne sais pas trop pourquoi, j'ai du mal à l'assortir avec le reste de mes affaires, surtout à cause du col qui ne s'accorde pas du tout avec un t-shirt en dessous. 


-le plus porté: Mon pantalon à pont. Il s'accorde à merveille avec la plupart de mes hauts/pulls/gilets/chaussures, il est très agréable à porter. 
Pour l'été, je dirais que c'est ma Réglisse, qui grâce à son tissu clair et léger, et grâce à sa coupe, est très agréable à porter même pendant les grosses chaleurs


Bilan: 
D'une manière générale je ne culpabilise pas trop trop, dans la mesure où je porte assez régulièrement tout ce que j'ai cousu. Seul deux trois pièces sortent moins souvent; soit parce qu'elles sont plutôt réservées à de grandes occasions, soit parce qu'elles sont plus difficile à assortir. Je ne pense pas avoir pris des risques énormes techniquement parlant, mais je pense m'être améliorée sur les finitions. 



Les Bonnes résolutions: 
 Vu que ma penderie n'augmente pas en capacité à mesure que je couds (ah bon?!), je vais rationaliser d'avantage mes projets. Moins de projets, mais mieux mûris. C'est déjà en cours, puisque j'ai reporté voir éliminé certains projets moins prioritaires ou pas encore abouti dans ma tête. 
Dans l'idéal, j'aimerais canaliser l'achat compulsif de tissu, et mieux réfléchir aux projets avant de me lancer. Pour le moment, j'arrive assez bien à utiliser en priorité les tissus de mon stock, continuons dans la lancée! 

Enfin, entre les voyages, les déplacements pour le boulot, et le chéri sera bien plus présent cette année qu'en 2013, il est fort possible que la cadence couturesque se réduise toute seule! 



Les nouveautés 2014: 
 - J'ai promis au chéri de lui coudre une chemise d'été. 
- Je me suis lancée dans le crochet et le tricot. Les premiers vrais projets vont donc apparaître dans le cours de l'hiver: Un sac en crochet assez célèbre, et un grand snood avec cette jolie laine offerte par ma môman à Noël. 




- Maîtriser les finitions sur des tissus difficiles comme la mousseline de soie, pour mettre en valeurs les beaux coupons que j'ai eu à Noël. 



- Me faire mon manteau rêvé:
 




Y'a plus qu'à!