samedi 24 mai 2014

Couture optimiste


Puisque la chaleur arrive souvent très vite sur Montpellier, je me suis cousue un pantacourt en chambray tout léger...

Bon pour la chaleur on repassera, mais voici le-dit pantalon, photographié le seule jour où j'ai pu le porter au cours du mois.

Il s'agit du Pantalon 110 du Burda Avril 2014, qui ressemble à un short Châtaigne de Deer&Doe version pantalon un peu plus ajusté. 

Du côté de la coupe, rien à dire, il taille très bien, et ooooh magiiiiie il arrive pile à la taille !! 
Il a quand même un potentiel légèrement éléphantesque, donc si vous voulez vous lancer, cherchez un tissu léger et fluide. Je ne suis pas spécialement fan des pantalons sarouels/baba-cool, mais vu que c'est combiné avec des découpes intéressantes je trouve qu'il garde quand même un petit coté classe. 

Coté transformation: j'ai supprimé les poches, et je l'ai transformé en pantacourt avec des revers. 
Hormis cela, aucune reprise à faire. Cela faisait longtemps que je n'ai pas eu à reprendre quoi que ce soit dans un Burda, même pas aux hanches ou le fameux centimètre burdesque à la taille.









samedi 17 mai 2014

Boîte à couture


Je rêvais d'une belle boîte à couture en cuir, où tout mon bazar serait impeccablement rangé, où même mes grands ciseaux de coupe pouvait rentrer. 
Hélas, après moult recherches, il fallait se rendre à l'évidence; cette boîte n'existe pas dans le commerce. 

J'ai donc ressorti les papiers, le carton et la colle. J'ai réfléchi à ce que je voulais et voici le résultat: 

Exit le cuir -sniff-, bonjour le papier! 
Il s'agit d'une simple boîte à chasse avec trois plateaux + des minis plateaux qui s'imbriquent dans un grand. Ces petits plateaux étaient au final le plus important, car je voulais une ou des mini-dessertes pour mettre les petits ciseaux à broder, les épingles et le découd-vite à coté de ma MAC. Cela évite qu'ils traînent, qu'ils tombent par terre...et vous connaissez la suite!

Coté technique, bah je suis pas du tout satisfaite de mes finitions. Quand on ne fait que très rarement ce genre de boîte et de plateaux, on oubli vite l'art du replis et du coin couvert parfait =/
En plus de cela, je me suis pas mal compliqué la vie avec une colle pas très adaptée faute de mieux, ainsi que des papiers qui réagissaient beaucoup. Disons qu'une fois la boîte remplie, ça cache un peu la misère! Elle remplie toutes ses fonctions, et c'est le principale.

 



vendredi 9 mai 2014

Défi-chutes: vêtements homewear et pyjamas


Je vous présente aujourd'hui plusieurs petits vêtements pour dormir ou traîner à la maison, entièrement cousus avec des chutes de coton, d'élastiques, de rubans, et de mercerie en tout genre -voir les fins de canettes aussi!-
 
 Ils étaient cousus depuis un an, mais avec l'automne approchant, j'ai eu la flemme de finir les deux ourlets restants. Avec le beau temps qui s'installe, il était temps de finir ce projet qui commençait à prendre la poussière.
Je voulais des pièces légères dans lesquelles on peut bouger, afin d'être à l'aise lors des canicules estivales (Montpellier oblige). 

Commençons par deux frères: un short et un pantacourt en satin de coton imprimé calqué à partir d'un bas de pyjama.

Pour assortir ces deux bas, j'ai bricolé deux hauts à partir de deux jupons en dentelle anglaise que ma grand mère m'avait donné. L'un est un simple rectangle élastiqué au buste, l'autre est un haut à bretelle. Et puisque les bretelles tombent toujours de mes épaules, j'ai tout croisé! 

 

Une plus grande chute m'a permis de faire une nuisette, calquée à partir d'une autre de mon placard. Voici mon seul et unique achat: le biais framboise pour faire l'encolure et les bretelles, cela m'a ruiné! 


Enfin, les deux bricolages ++ du projet: deux boléros coupés dans les chutes des chutes. Je me suis basée sur le buste de la robe Sureau. Dans l'idée, c'est pour les porter la nuit quand il fait encore un peu frais, ou le soir pendant un film; on verra bien s'ils sortent du placard



 


J'espère que cela vous donnera des idées dans notre combat contre la montagne coupon!


mercredi 7 mai 2014

Dublin













Après Copenhague, voici Dublin! 
Pas pour le boulot cette fois-ci, mais bel et bien en vacances; 5 jours avec deux amies restauratrices qui sont également tricoteuses et couturières compulsives.

Cinq jours de visites geeks et VIP grâce à nos amies et collègues qui travaillent au Trinity et à la Bibliothèque Nationale, puis un petit détour dans la campagne irlandaise à Glendalough et à Kilkenny. Cinq jours de pâtisseries, de thés, de cafés, de bières, et de repas-pas-du-tout-diet.

Trinity College



 Glendalough
 
 Kilkenny Castle

Quelques souvenirs dans les bagages: Un t-shirt du Trinity College University pour faire ma groupie, un poster art déco de la Chester Beatty au cas où il me restait encore un peu de place sur mes murs et surtout pleiiiins de laine!
De nombreuses laines sont difficiles à trouver en province. Nous avons donc profité de ce séjour pour nous jeter sur la Malabrigo (entre autre) mais aussi bien d'autres toutes plus douces les unes que les autres.

Deux adresses: 
This is knit (dans Powercourt Townhouse)

The Constant knitter (Francis Street, à coté de la cathédrale Saint Patrick)


Voici mon joli troupeau: 
En beige: Baby cashmere merinos de la marque Sublime pour me faire mon ensemble bonnet Brioche + mitaine cet hiver.
En rouge: de la laine Artesano pour me faire l'une des jolies écharpes d'Ysolda Teague.
En turquoise et bleu clair: de la Fyberspates Scrumptious 4 ply pour faire deux pulls (le reste du bleu clair me parviendra plus tard par la poste! ).
En bleu foncé: de la malabrigo arroyo pour faire le fameux snood Song of the sea.
Enfin, en marron: une laine West Yorkshire Spinners en couleur naturel. J'ai trouvé LA couleur que je voulais pour me faire le fameux pull Owls de Kate Davis.