mardi 27 janvier 2015

Bilan 2014

Je ne veux pas manquer cet exercice qui permet de résumer les projets, les essais et les erreurs de l'année. 
Pour moi 2014 s'est caractérisé par de nombreux -crash-tests pas toujours assez réfléchi et mûri en amont, et la découverte du tricot dont l'issu fut plus heureuse. 


Commençons par la couture: 


Les vêtements que je porte régulièrement: 

Le IT de l'année. Un manteau classe, confortable, qui fait sensation dés que je le porte. Il tient bien chaud mais se régule tout seul grace au mix laine + soie , bref je l'adore. 








 


Les nouveaux venus: 

Nul doute que je la porterai souvent car elle est bien confortable.

Très contente de cette chemise qui sera davantage portée quand j'aurai réglé le problème de ces bracelets de manche qui serrent.



Les vêtements que je porte moins souvent: 

J'adore ces jupes, mais de part leurs formes et leurs détails assez marqués, je n'ai parfois pas assez de hauts et collans basiques pour les assortir facilement. 

J'ai adoré penser ces hauts pour mettre en valeur les dentelles, mais elles sont assez fragiles malgré tout. 
 Je n'ai toujours pas porté celui de gauche depuis que je l'ai cousu.  Celui de droite s'est déjà déchire malgré un lavage à la main très doux. Je l'ai racommodé, mais pour combien de temps? =/


Ce haut s'arrête pile à la taille, du coup je n'arrive à le porter qu'avec un pantalon et une jupe noires tailles hautes, ainsi que par-dessus une robe bordeaux. 

Je ne suis pas habituée à porter des choses blousantes, du coup je manque de ceinture vraiment adaptée, et l'encolure assez évasé et profonde fait que je la porte avec un t shirt en-dessous pour être à l'aise. Je la porte davantage en tunique qu'en robe en fait.


Pas l'habitude de porter régulièrement de chemise, du coup je cherche un peu comment la porter et l'assortir. Je l'avais fait d'avantage pour l'exercice technique au départ.
 

Un test de Datura robe un peu raté: cette coupe de robe blousante longue ne me va pas trop, des finitions qui ne me plaisent pas, et une encolure qui baille. Je ne l'ai pas porté de l'été et l'ai donné à quelqu'un à qui elle allait divinement.



Les ratés: 

Mauvais choix de patron, mais j'ai au moins pu tester les poches plaquées, les surpiqûres jean et l'usage du jean, ainsi que le montage d'un pantalon.


Crashtest combishort qui n'a pas tenu deux semaines, car je n'avais pas assez rallongé le buste. Ça a fini par craquer à l'entrejambe.  


Cette jupe a craqué le premier jour car trop juste pour passer les hanches. eh oui même sur une chose aussi basique qu'une jupe rectangle élastiqué on peut se planter après 5 ans de couture ><

Se rajoute à cela mon grand désespoir de l'été: un projet de robe dans une mousseline de soie à pois magnifique et totalement planté à cause de mon entêtement à vouloir faire rentrer un carré dans un rond... :(



Le défi recyclage de chutes: 

Pas de gros plantage dans l'ensemble ils remplissent tous bien leurs fonctions. 
Seul le pantacourt à fleur a craqué car mal patronné et les petit boléro pyjama  n'ont jamais été porté. Je pense que cela est du au fait qu'ils se froissent vite et que j'en trouve finalement aucune utilité.

 
 
 

 
 






Le tricot et le crochet: 
La grande découverte de l'année. 
Hormis le snood que j'ai entièrement refait une fois à cause d'une erreur de débutante, je n'ai pas eu de soucis. Pour débuter en tricot, j'ai choisit des modèles qui se tricote avec des aiguilles moyennes (entre 4 et 6,5) histoire de voir les choses avancer. J'ai choisi les challenge techniques de manière progressive. Quelques moments passés à regarder les vidéos ont suffit à me former. Je suis donc conquise et j'ai hâte de commencer mon future projet de gilet en aiguille 3,5!








Pour conclure:

Une année trèès productive en somme; moi qui pensait que le tricot allait faire baisser la cadence... En fait ce dernier m'a permis de poursuivre et de durcir quelques résolutions en début d'année dernière: mieux mûrir mes projets, et ne pas lésiner sur les finitions.
Tous ces crashtests m'ont fait progressé, et je suis contente d'avoir exploiter toutes ces chutes. Je suis d'ailleurs en train de récidiver. 

Je suis contente de voir que je porte régulièrement à très souvent la plupart de mes coutures. Vu qu'à l'automne dernier j'ai supprimé tous les vieux projets qui avaient des détails mal faits ou mal finis, ma garde robe a encore une taille respectable -comprendre: le chéri a encore quelques cintres pour lui ^^ -

Avoir écrit tout cela me motive davantage pour tous les projets à venir!



dimanche 25 janvier 2015

Carreaux


J'ai tenté dans les deux derniers articles de faire un résumé par mois. 
J'ai beau tourner la chose dans tous les sens, je préfère retourner à une forme "un projet-un article", c'est quand même moins contraignant. 
-fin du mot logistique!-

Aujourd'hui je vous présente donc une jupette en lainage à carreaux que l'on m'a donné il y a un an. Pas de difficulté particulière, j'ai pris un patron Burda assez simple et j'ai joué avec le motif. Le tout est doublé d'un satin. A refaire, j'utiliserai un thermocollant moins épais car j'ai galéré pour la finition de la ceinture. Et puis si j'avais eu plus de tissu j'aurai pu avoir des alignements parfaits!
 Patron: 121 du Burda Mars 2014

Non non je n'ai pas les yeux de travers c'est bien l'alignement de poche préconisé sur le patron, j'avoue que de profil c'est assez disgracieux. J'ai hésité à le centrer, mais du coup on voyait moins la poche de face, 
donc bon...

  
grrr si proche de l'alignement parfait de la ceinture :(

---

La plupart du temps, j'achète au marché Saint Pierre et àToto, budget réduit oblige. Malgré ma petite bourse, j'avais envie pour une fois de m'offrir des beaux tissus. J'ai profité des soldes chez Stragier et du Salon Créativa Montpellier pour m'offrir des libertys à prix réduit (16€/m). Il faudra patienter Avril-Mai pour les voir cousu!


 De haut en bas sur la photo: 
indéterminé (si une spécialiste du liberty connait le nom je suis preneuse)
Growing fonder
Winifred mold
Ianthe

---

J'ai lu la semaine dernière l'article d'Augustin sur les 10 accessoires de couture indispensables. L'existence du retourne biais s'est rappelé à moi, et j'ai profité d'un tour en mercerie pour m'en procurer un. La galère du tube que l'on essaye de retourner avec une aiguille et un fil, c'est FINIIII :D


Et pour finir, le tri de Janvier et son lot de recyclage/crashtest (certains ratages ont déjà rejoint la poubelle ^^" ) Les survivants auront l'honneur de figurer dans un prochain post!

 



mardi 13 janvier 2015

Décembre 2014




2014 fut un Noël homemade! 
 
Quatre cadeaux cette année: 
- Un snood et un manteau pour ma maman qui je posterai plus tard par manque de photos

- Un snood pour mon chéri: 
Parce que non, la laine ça ne gratte pas forcément, la preuve avec la fabuleuse Drop Air (coloris Gris moyen et Naturel). J'ai utilisé le patron Diagonal Stripe de Purl Soho que j'ai adapté pour la taille de ma laine.
Je conseille vivement cette laine (et sa grande sœur Cloud en aiguille 9) qui est douce et moelleuuuuse



Une couture hors Noël: 
Un veston pour remplacer celui que j'avais pris deux ans à pondre et qui était immettable. Je suis parti d'un patron Burda (136 d'Avril 2013) uuuultra modifié. Je vous épargne les déboires sur ce projet, mais pour résumer je l'ai décousu et recousu quasiment quatre fois -_-"
En tout cas il lui plaît, c'est le principal :)  


- Des tabourets personnalisés pour mon frère:
Il n'y avait rien de plus indiqué pour un passionné de musique qui va s'installer ce mois-ci dans son appart :)





J'ai quand même pris le temps de coudre et tricoter pour moi

Un chemisier Bleuet en coton à carreau ton sur ton:
Ou la fusion de Bleuet, Datura en bas et Airelle pour les manches. Seul bémol: les bracelets de manche un peu serré.

  

 


En parlant de bras de bûcheronne...

Je vous présente -enfin- mon pull Chuck! 
Fini depuis fin Septembre, il a végété un moment dans mon placard avant que j'ai le courage de détricoter les bras qui sont trop serrés (2 tailles trop petit! ) et dont la longueur ne me mettait pas du tout à mon avantage.
J'ai donc fait des manches longues, et j'ai rallongé le buste de 5 rangs pour qu'il tombe mieux sur mes pantalons.


-Pour finir, une robe Crue année 1955 (Butterick 5556)
Ce genre de patron regroupe tout ce que j'adore dans les robes de cette période. Les explications sont claires, la robe tombe parfaitement, on obtient une robe élégante et confortable avec une taille de guêpe -même avec le phénomène post-Noël-.





A très vite pour le bilan de l'année :)