dimanche 15 février 2015

Couture bof, le retour


Petite série noire en ce mois de Février qui m'ont un peu plombé ma motivation...

Les projets ne sont pas foncièrement ratés, mais il y a pleins d'imperfection et de problèmes de compatibilité avec ma morphologie qui en font des coutures bog. 

Commençons par le dernier en date: la blouse Camas (Thread Theory)
J'ai eu l'idée "géniale" de faire ma première version avec une viscose de mon stock. Ce choix vient du fait que je ne voulais pas racheter de tissu, et qu'il est difficile dans ma région de trouver des jersey digne de ce nom (mais on reparlera de cela en fin d'article!) 

Comme vous pouvez le voir, cette blouse est très décolleté! C'est un détail relevé par plusieurs couturières, donc vérifiez si vous ne voulez pas avoir le magasin ouvert devant tout le monde. Le chéri a beaucoup aimé -forcément ^^"- du coup je l'ai laissé comme ça. Je la porte avec des sous-tif sans armatures pour jouer à fond le coté décolleté hyper plongeant sur poitrine plate. Au boulot je serais obligé de mettre un débardeur ou un gros foulard. 
 Il va donc falloir plancher sur la modification du décolleté pour les prochaines. 

Coté détails ratés: 
- ma bande d'encolure est plus grande au point de jonction. Je pense que j'ai du dévier en cousant, mais aussi en coupant mon tissu car j'avais une bâche de chantier trop fine qui se déformait beaucoup à la coupe, malgré les 3456543 millions d'épingles.
- Je me suis entêtée à ne pas thermocollé la parmenture intérieure car je voulais faire un joli rentré (le patron prévois de thermocoller le jersey et le coudre comme ça, sans rentré). Du coup la surpiqûre n'est pas très nette, et ça baille un peu au décolleté. 

Coté modifs: 
A cause de mes bras de camionneuse, j'ai du recouper de nouvelles manches car les premières passaient mais étaient serrées. 

Toutes ces erreurs sont vraiment de ma faute et de mon idée kamikaze. Je recommande ce patron car il est bien expliqué et bien coupé ( attention au décolleté quand même).







2e projet: Une robe chasuble
(Robe 123, Burda 09/14)

J'avais acheté ce Burda de Septembre exprès pour cette magnifique robe chasuble dont j'ai vu plusieurs versions sur la toile. 
Là non plus elle n'est pas ratée, hormis ce shmurtz au bouton pression de la taille que je n'ai jamais pu élucider. J'émet juste des doutes sur le fit du décolleté sur moi.
Le truc qui m'énerve prodigieusement, ce sont ces boutons pressions. Je les avais choisi afin d'éviter l'effet boutonnière qui s'effiloche au bout de deux lavages sur ma laine. J'ai mis et enlever cette robe deux-trois fois, et j'ai déjà du retaper voir changer deux ou trois boutons pressions... au prix de ces bêtes, ça me gave prodigieusement. J'imagine que j'ai trop d'épaisseurs pour qu'ils restent en place... Du coup va falloir réfléchir à déboutonner le moins possible pour ne pas les remplacer tous les quatre matin -_-"

Mais bon j'aime tellement ce lainage à pois  que je la porterai quand même et que je ne peux me résoudre à la classer dans les ratés. 






3e projet pour le coup assez raté: Un nouveau short châtaigne.

Cette version, j'y pense depuis bien un an. J'avais trouvé le lainage parfait à Mondial Tissus en Août, il m'avait coûté un bras (20€/m quand même), et c'est surtout ça qui me fait suer. 
J'ai coupé ce short en Novembre, avant de prêter mon patron à une amie. Je ne sais pas si j'étais dans la 4e ou la 75e dimension quand je l'ai coupé, mais aaargh! 
Lors de ma 1e version, j'avais décalqué une taille trop grande. Là j'étais persuadée d'avoir redécalqué la bonne taille entre-temps... grave erreur! En plus de cela, je crois ne pas avoir décalquée TOUTES les autres pièces à la bonne taille. 
A partir de là, c'est la fête du slip: 
- des pinces qui ne tombent pas du tout au bon endroit, mais forcément je m'en rend compte lorsque j'ai cousu les 2/3 du short, 
- Les bas du short qui sont décalés de partout,
- La bande de feston qui est plus petite que le tour de jambe, du coup je ratiboise à l'entre-jambe pour que cela tombe et hop! pleins de plis horribles sur le devant. 

Résultat j'ai un short bien trop grand, avec des plis plats qui tombent n'importe où, et des plis horribles sur le devant. 





Je ne l'ai pas encore jeté, vu comment j'adorais ce lainage je ne peux m'y resoudre de suite... J'avais même fait mon passepoil maison :'(

Et dire que les seuls vestiges de ce tissu seront mon étui à casque et mes chaussons... 

Pour finir sur une note positive, je ne peux m'empêcher de vous montrer mes achats d'hier: 

Nous avons UN magasin au-dessus de tous à Montpellier, un petit revendeur de tissus haut de gamme qui propose des merveilles. Ce petit monsieur part à la retraite en Avril, et personne ne reprend l'affaire... C'est triste de voir partir le seul magasin valable de la ville, mais du coup il brade tout son stock jusqu'à fermeture. J'ai donc des twill de soie et de laine, des draps manteau cachemire/laine, de la VRAIE doublure satin bien épaisse, des flanelles, des jersey synthétique haute qualité touché laine à moitié prix :)




 Si vous êtes de la région et que vous aimez les belles matières, allez donc y faire un tour avant qu'il ne ferme, cela en vaut vraiment la peine. Perso je pense sérieusement y retourner en Mars XD





Ensemble Bonnet-mitaines

Par ici aussi il fait bon de se couvrir! 

Voici un ensemble assez sobre pour l'assortir facilement avec mes vestes/manteaux/écharpes/châles 
en stock. 

La laine beige est une vraie tuerie: Debbie bliss Cashmerino DK. 
C'est hyper doux,, c'est moelleux, ça brille et ça se lave en machine. 
J'ai galéré à trouver une autre couleur neutre qui s'harmonise avec car ils 'agit d'un beige taupe légèrement rosé. J'ai trouvé mon bonheur avec une Rico Design merino DK superwash. 



Il s'agit de deux patrons gratuits sur Ravelry. 

Vous y apprenez le montage basique d'un gant/mitaine et à faire des petites torsades sans aiguille à torsade


J'adore la touche rétro de son éventail. 
Ce patron vous permet de passer les fins de pelote dans la bande contrastante, sans forcément avoir à respecter la taille des aiguilles/laine de votre couleur principale.


Rien à redire sur ces patrons qui sont très bien expliqué. Je ne sors plus sans mon attirail désormais! 

dimanche 8 février 2015

Des chutes et des teintures


Comme j'en parlais dans mon bilan 2014, j'ai commencé ce début d'année en éliminant quelques chutes. 

Alors chez moi, les chutes sont assez grosses -des carrés de 30x30cm minimum- car je n'ai pas la place de garder tous les petits bouts, pas même pour m'en servir de bourre à coussin, qui sont déjà bien assez nombreux dans mon appart.

Déjà 3 échecs sur  les 7 projets (dont un pas encore cousu). 
- ré-utiliser la laine de ma cape pour faire un gilet: résultat informe
- ré-utiliser la viscose d'une robe à empiècement ratée: je n'ai rien trouvé pour recycler le tissu
- Faire une petite trousse à couture de voyage: raté par manque de calcul et de recherche de tutos sur internet.

Bon ça c'est fait, passons aux survivants! 

Deux trousses pour casque audio: 
Parce qu'il faut bien protéger ces bêtes sensibles. Là aussi quelques plantage dans mes calculs et schémas. Ce ne sont pas les trousses les plus belles ni les plus réussis de la planète, mais elle font le job.
Il s'agit d'un sandwich lainage-polaire + une doublure en coton.


 
Enfin, des chaussons ballerines!
avec une doublure polaire et une triplure en drap de laine, histoire de bien s'isoler du carrelage glacé.
(Patron Burda 12/14)


Un range-outil:
Au boulot j'ai beaucoup d'outil, et je ne trouve pas de boite adéquat pour les ranger de manière pratique sans qu'ils s'abîment et se frottent entre eux ou dans le tiroir. Je me suis donc inspiré de l'étui de ma collègue qui vadrouille souvent avec ses outils, mais qui se sert aussi de cette étui de voyage pour ranger tout son attirail dans les tiroirs de l'établi.
Du coup j'ai gagné un étui de voyage si je dois partir en formation. :)
Là encore, sandwich de plusieurs chutes, dont une couche de polaire au milieu.

 Ajout d'une petite pochette, parce que l'on veut toujours emporter avec soi ses lames préférées iek iek

Dans le même délire, j'ai confectionné des étuis pour tous mes couteaux dont les lames sont très aiguisées et fragiles. Ils ont été très longtemps avec des papiers pliés, des bouts de cuirs etc. Il était temps qu'ils aient de vrais étuis bien solide qui protègent le fil de la lame.
Ce sont des sandwich de chutes de cuir épais, + de la carte pour donner de la rigidité. Les bords ont été peints à l'acrylique et le cuir légèrement patiné pour que ce soit plus jolie.





Et puis c'est l'occasion de vous montrer mes essais teinture qui date de... Toussaint ! 
Attention, avalanche de photos! 

La laine: Deux écheveaux de coton non traité et non blanchi (Nagpur chez Alysse Création) et deux pelotes de Drop lima beige mix.



Les plantes tinctoriales: De la verge d'or récoltée et séchée cet été pour la laine, et du tara (plante à tannin) pour le coton. Les fibres végétales étant assez difficile à teindre, je suis partie sur une plante à tannin afin d'être sûre d'avoir un résultat probant.


Ma mixture de verge d'or



Mon coton au Tara avant l'ajout de sulfate de fer. Celui-ci permet de faire tourner les bruns des tannins en gris. On obtient un gris violacée avec le tara.
 

Le résultat une fois sec


Coté retour d'expérience: J'aurai pu avoir un résultat plus soutenu sur la verge d'or en mettant mes écheveaux dans une housse et les plonger directement dans ma mixture, alors que là j'ai filtré la mixture, puis plongé mes écheveaux dans le jus restant.
Pour le Tara, puisque c'est une poudre, je n'ai pas du tout pensé à mettre les écheveaux dans une gaze, et j'ai passé beaucoup de temps à rincer; cela a même fini par un tour dans la machine à froid, essorage 500 tours!

Mais je me suis bien amusée et j'ai déjà plein d'idée pour les mettre en valeur! :D

Et voilà les pelotes! 


Petit comparatif avec une pelote non teinté