dimanche 29 mars 2015

Aubépine


Il y a des patrons qui sont indispensables dés leurs sortie, et il y a des patrons qui se révèlent après un certain laps de temps; Aubépine fait partie de cette deuxième catégorie. 


Lors de sa sortie, je me suis dit "moui, pourquoi pas, un jour...".
Mais plusieurs mois après, lorsque de nombreuses couturières ont postés leurs versions, je me suis rendu compte que c'est un intemporel formidable et déclinable.
Les versions à grosses fleurs de Marionne et Nessie ( ici et ici)  m'ont grandement inspiré pour le coup.

J'ai donc franchi le pas, et décidé de lui "offrir" l'un de mes plus beau coupon fraîchement acquis.
Il s'agit d'une soie imprimé magnifique et magique. Elle est fluide et légère, sans être fuyante sous le pied de biche, si bien que l'ourlet roulotté n'était pas adapté! Un vrai bonheur à coudre et à porter.


Forte de ma résolution de la rentrée 2014, je n'ai pas lésiné sur les finitions:
- Coutures anglaises dés que c'était possible,
- Ourlet invisible à la main,
- Finitions de la doublure du corsage avec de petits points invisible. C'est uniquement après cela que j'ai cousu à la machine la ligne pour insérer l'élastique.



J'ai ainsi une robe "fermée" de partout, prête à braver les années. 

Les seuls modifications au patron sont: la suppression des plis (je préfère réserver ce détail à un tissu uni), suppression de la doublure du jupon. 
Déjà portée trois fois, elle est hyper confortable et agréable. Cela n'arrive pas souvent, mais je peux dire que je suis assez fière de cette pièce! 






  
Une petite photo avec la tenue complète, car j'ai beau habiter Montpellier, on n'en est pas à flâner en petite robe! 

 



Merci à Eléonore pour les photos!

lundi 16 mars 2015

Sorbet dentelle


Les années 60-70 m'inspirent beaucoup en ce moment. J'avais en tête ces petites robes trapèzes aux "longueurs" indécentes...

Je me retrouve avec une robe pas spécialement sixties pour le coup mais très confortable, et assorti à la majorité de ma garde-robe. Je ne suis pas habituée à porter quelque chose d'aussi court, mais avec un collant épais ça le fait! La robe rend également très bien sur un slim, en version tunique ceinturée. 

Bref, je suis fan de ma nouvelle robe que je peux porter de pleins de façons différentes.

Coté technique, je suis partie du Top Sorbetto de Colette où j'ai supprimé le plis, rallongé la longueur et ajouté des manches. Je savais que les emmanchures étaient un peu juste, j'ai donc cousu mes manches à 0,5 au lieu de 1,5cm. 
Je suis étonnée de l'aspect évasé de l'encolure, cela ne rendait pas du tout pareil sur ma première version. Il faut croire que mes tissus se sont un peu distendu lors du montage, car les épaules cachent à peine mon soutien-gorge.

Attention grande première shooting en extérieur avec le chéri derrière l'appareil. 

 

  


 


Récap: 
Patron du top Sorbetto de Colette Pattern modifié
Dentelle en coton (Toto), 2m
Doublure en coton fluide type viscose (Toto).




mercredi 4 mars 2015

Chemise #3


Chez moi, la quête de la chemise c'est atteindre un nouveau palier dans les finitions, et c'est trouver un patron de chemise qui me va. J'adore ce vêtement, mais toutes les coupes et finitions ne sont pas des plus flatteurs. Je me rabat donc très souvent sur des blouses.

 


Il s'agit encore d'un patron Burda, sélectionnée pour plusieurs raisons: 

- Il possède toutes les finitions que j'aimerais améliorer: pied de col, bracelets de manche à fente
- Il semble assez ajusté, ce qui est parfait car les chemisiers trop loose ne me vont guerre,
- Les photos des bloggeuses m'ont donné envie car elles ont des résultats fort sympatiques. (Burdastyle.com)

Aucune difficulté particulière, j'ai pris mon temps pour surfiler et repasser comme une bonne élève. 
J'ai tenté les fentes des bracelets de manches avec un biais. C'est pas parfait mais je trouve cela plus satisfaisant qu'avec une parmenture (dont la taille ne correspondait pas à ma fente !?). 
J'ai enfin compris là où je me plantais dans mon pied de col et qui me valait un résultat  caca très moyen à chaque fois. 
Bref, je pense avoir progressé! :)

J'ai toujours peur d'être trop stricte lorsque je porte un chemisier, du coup j'ai opté pour des boutons pressions en bronze. Ils m'ont valu quelques suées et quelques doutes (par ici les questions existentielles). 

Seul bémol à ce patron, le tombé du dos est à revoir. 














A force (c'est le 3e quand même!), je crois que le chemisier me fait beaucoup moins peur. Prochaine étape à la rentrée de Septembre, où j'ai une Bruyère et ses fameuses pattes capucins de prévue! :)



 Patron: Chemisier 115, Burda Novembre 2012
Tissu: Toto
Pressions: Le Mercerie, Rue des étuves, Montpellier.



dimanche 1 mars 2015

Varia


Pas de projet à vous montrer aujourd'hui, juste l'envie de partager quelques photos des dernières balades et des en-cours :) 

Bois Saint-Sauveur 
Aux source du Lez, celui qui met Montpellier sous les projecteurs aux mois d'automne.






Uzès, ancienne ville ducale. 
Un peu -pour ne pas dire totalement- phantomatique en ce mois de Février, mais très jolie quand même. 
J'ai noté une journée "Dentelle et coton" en Avril, et "Laine et soie" en Octobre... hinhin








Les projets tricot en cours: 
en Fyberspate Scumptious 4ply/Sport; moitié alpaga moitié soie, une tuerie totale! ça glisse tout seul entre les doigts, un pur bonheur. 


Mise en pelote de mon futur tricot-train (3h de tgv allé-retour ça se prépare! :) ) Après plusieurs essais, je préfère un projet pas compliqué avec des aiguilles moyennes dans le train. Ce projet est donc parfait!


A très bientôt! :)