vendredi 31 mars 2017

Mes robes doudou


Aujourd'hui, pas de couture de haute voltige...

Les robes basiques en jerseys ne sont pas les sujets les plus passionnants qu'il soit, mais force est de constaté qu'il s'agit d'une couture simple, rapide, et de projets qui, au final, sont  portés trèèèèès régulièrement. 

Retours d'expérience sur mes 3 robes-pyjamas adorées. 


Robe Plantain: 
(Deer & Doe)
jersey 100% coton France Duval-Stalla

Ma première version étant l'une de mes robes estivales préférés , j'avais très envie de réitérer en version automne-hiver-printemps. 
Je n'ai rien à dire sur le patron qui a été blogué un milliard de fois, mais j'avais envie de vous parler du jersey utilisé pour ce projet. J'ai cousu cette robe en Mars dernier dans un jersey 100% coton France Duval (coloris gris orage). 
C'est un jersey très agréable à porter, assez nerveux, ce qui donne une belle tenue à la robe. Attention toutefois à l'encolure car il ne se détend pas beaucoup, ce qui rend cette étape un peu compliquée. On peut voir sur ma version que la bande d'encolure gondole d'ailleurs. 




Un an plus tard, je l'aime toujours autant, et le jersey n'a pas bougé d'un pouce alors que je la porte très souvent. 
Petit bonus: il ne colle pas voir très peu aux collants! ;) 
Petit malus: il nécessite un léger coup de fer après séchage.  



Robe Briac: 
(Coudre le Stretch, Marie Poisson)
Jersey GONO en viscose de poids moyen (Chez cousette)

Lorsque j'ai acheté le livre, j'ai de suite flashé sur l'encolure carrée. 
Ici, je l'ai décliné en version robe, manches longues, dans un jersey viscose de poids moyen. Il s'agit d'un jersey vert bouteille chiné trèèèès doux acheté sur Cousette.
Il est d'une belle qualité car il ne s'est absolument pas déformé ou détendu lors de la couture. 
Bon par contre je ne miserai pas trop sur l'absence de bouloches à long terme; mais on ne peut pas tout avoir. 
Petit bonus: pas besoin de le repasser et ne colle pas aux collants. 





Robe Grace:
(La maison Victor)
Jersey polyester (Boutique Aux belles étoffes, Rue de la Saunerie, Montpellier)

Alors celle-ci est un peu à part, puisqu'il ne s'agit d'un patron pour jersey à proprement parlé. 
J'aime beaucoup les découpes surpiqués et les petites poches de ce modèle. Par contre j'avais un peu peur de la coupe droite. Comme le modèle est présenté en néoprène et que le fit semblait ok sur les photos, je me suis lancée.... Eh ben elle s'est un peu fait mériter! 
Je l'ai reprise de presque partout! 
Heureusement que mon tissu était extensible, ceci m'a permis de l'ajuster plus facilement.
En fait la coupe est vraiment très droite, ce qui donnait sur moi un effet sac horrible et cela pochait énormément au dos; c'était très laid. Le jupon ne commence pas à la vraie taille mais à la taille basse; détail qui a son importance pour l'ajustement...
De mémoire, j'ai repris au milieu dos de 8 cm à la couture buste/jupe puis 4 cm au milieu du dos, pareil vers le jupon. J'ai également repris de 2cm de chaque côté à la couture buste/jupe... 
ça en fait de la matière à enlever!
J'ai quand même réussi à obtenir ce que j'avais en tête.
Si le patron vous tente toujours après tant d'éloges, faites une toile!



 
 
Le tissu est un jersey polyester épais  comme un milano, mais avec plus de tenue, moins fluide. Je l'ai trouvé dans une nouvelle boutique de Montpellier qui vend des beaux tissus hauts de gamme (lainage de folie, tissus Malhia Kent toussa toussa). A titre indicatif il me semble l'avoir payé autour de 22€/m. D'ailleurs cette boutique propose depuis peu des patrons indépendants, la seule sur Montpellier!! 
petit bonus : le tissu se coud tout seul et se repasse très bien! 
petit malus: il nécessite un repassage (plus que le petit pouf-pouf que je viens de faire pour vous la présenter!)




J'espère que cette review vous plaira et sera utile!

A bientôt!



mercredi 15 mars 2017

Trench Luzerne




J'ai eu le plaisir de tester Luzerne, LA pièce de la nouvelle collection Deer & Doe. 

Remplaçant de la veste Pavot, il fallait envoyer du lourd car j'adore ce patron! Une veste mi-saison intemporelle, ni trench, ni parka, j'en ai deux à mon actif et je les porte très souvent à la mi-saison.

Ma version de Luzerne est plus automnale que printannière, puisque je l'ai cousu dans un fin lainage polyester façon prince de Galles gris/taupe, avec un liséré orange. Le tissu a donc plus de tombé et de fluidité qu'une gabardine. Par contre je n'ai pas poussé le vice jusqu'à faire des raccords. Vu les empiècements, c'était assez délicat avec mon motif.




L'absence de doublure ne me dérange pas car j'aime les vestes légères (La stratégie des couches d'oignons est légion par ici). Le patron prévoit une ganse sur toutes les coutures avec un biais, ce qui permet de bien s'amuser!

Coté fit, j'ai fait mes ajustements habituels avec cette marque: allongement du buste de 2cm et allongement des manches de 3cm ( elles ont été rallongées dans la version finale). 
On peut voir sur les photos que le plis et l'ourlet sur le panneau devant ne tombe pas comme il faut. Il s'agit d'un problème d'entoilage de la parmenture; ce détail a été modifié dans la version finale. 




Entre le nombre de pièces, les boutonnières passepoilées et les coutures gansées, c'est clair qu'il s'agit d'un beau et gros morceau. Pour autant j'ai pris beaucoup de plaisir à le coudre -même avec le manège des changements de canette pour le biais!-. 

En grande fan de Pavot, j'ai aimé retrouvé plusieurs codes propre à cette veste: la veste non doublée, la forme évasée sans pour autant qu'il y ai énormément d'ampleur (à la différence des Trenchs très amples et fluides proposés par Orageuse et Named patterns par exemple).
J'aime bien le côté british 221B Baker Street que je lui ai donné aussi :D



Fournitures:

Trench Luzerne ( coupé en 38-40-42)
3,5m de lainage (Toto)
10m de biais coton orange (Toto)
10 Boutons en bois foncé (Mercerie Avant-Après)



A bientôt!